Que pensons nous de l'uberisation ? Les avis des internautes français vont des offres plus compétitives à la destruction des emplois… Bien que récente, les internautes français affichent une assez bonne compréhension de l'uberisation. Le service Uber , bien évidemment, mais également Airbnb, BlaBlaCar, ou encore Amazon et Google sont largement reconnus comme étant des acteurs de ce phénomène. L'appréciation de l'uberisation varie fortement selon son orientation, plutôt positive pour les consommateurs qui s'affichent favorables à 64 %, à l'inverse les professionnels et des personnes qui travaillent dans des secteurs qui pourraient être impactés, qui se montrent beaucoup plus divisés, 47 % d'entre eux considérant que c'est une mauvaise chose.

Quelles sont les caractéristiques de l'uberisation ?

Les réponses à cette question sont donc partagées, même si les consommateurs l'emportent légèrement. Pour les internautes interrogés, l'uberisation se traduit par :
  • 83 % - Des offres plus compétitives
  • 80 % - Des offres qui répondent mieux à leurs attentes
  • 70 % - Instabilité de l'emploi
  • 66 % - Destruction des emplois dans les secteurs concernés
  • 58 % - L'économie collaborative, les individus collaborent pour atteindre leurs objectifs

Quel sont les domaines les plus concernés ?

La disruption liée à l'uberisation est en marche, et elle commence à toucher de plus en plus de secteurs de l'économie. Bien évidemment, ce sont et de très loin les transports via les taxis qui occupent le devant de la scène, médiatisation d'Uber oblige. Cependant, affichant un certain réalisme, les internautes voient l'uberisation émerger largement dans leur quotidien. Quels sont les domaines affectés par l'uberisation ? :
  • 81 % - Transports
  • 57 % - Hôtels
  • 42 % - Distribution
  • 30 % - Banque/Finance
  • 29 % - Télécoms
  • 26 % - Médias
  • 23 % - Assurances
  • 09 % - Politique
  • 07 % - Justice
Source : « Le français et l'uberisation », étude Harris Interactive pour Elia Consulting, menée en février 2016 auprès de 1.017 internautes français adultes

AUCUN COMMENTAIRE