Certaines analyses présentent la 5G avant tout comme une opportunité pour les opérateurs et les industriels. Cependant, cette technologie laisse également envisager le déploiement de services innovants destinés aux consommateurs finaux.

Courant mai, une vaste étude menée par Ericsson ConsumerLab dans 22 pays a montré qu’il existait une forte demande des consommateurs pour la 5G. Les deux tiers des répondants, sur un panel de 35 000 personnes, ont indiqué être prêts à payer pour la valeur supplémentaire que les services 5G peuvent leur apporter.

Le passage aux réseaux 5G devrait notamment se traduire par une hausse de la consommation de vidéos, avec au moins 3 heures de plus par semaine qu’à l’heure actuelle. Fait intéressant, cet usage s’étendra également à des applications de réalité virtuelle (VR) et augmentée (AR), avec au moins une heure par semaine. L’étude prévoit que d’ici 2025, un utilisateur de smartphones sur cinq consommera plus de 200 Go sur son appareil, dont l’essentiel proviendra de ces nouveaux formats immersifs. Les capacités des réseaux 5G permettent en effet d’envisager ce type d’expérience en temps réel, chose impossible avec les réseaux actuels. Selon le cabinet d’analyse spécialisé ABI Research, avec la 5G, la bande passante va être multipliée par 10, la capacité d’échange par 100 et la latence divisée par 10.

Ces évolutions vont ouvrir la voie à de nouveaux cas d’usage, notamment en association avec l’Internet des Objets et l’Edge Computing. ABI Research a ainsi identifié quatre nouveaux types d’applications :

Le streaming de vidéo dans les véhicules automobiles

La capacité à diffuser en temps réel du contenu vers des véhicules de plus en plus autonomes et partagés, en intégrant AR et VR, laisse entrevoir des cas d’usage pertinents à la fois pour les consommateurs et les constructeurs.

Les échanges de données durant les grands événements sportifs et culturels.

Aujourd’hui, dès que la fréquentation d’un site accueillant du public dépasse un certain seuil, les réseaux mobiles peinent à suivre. La 5G va apporter une bouffée d’air frais en augmentant de façon conséquente la bande passante. Néanmoins, les usages vont eux-aussi être plus gourmands.

La vidéo en 360° degrés

Ce format de vidéo, qui offre des expériences bien plus immersives, requiert une vitesse de réseau allant de 200 Mbps à 1Gbps. L’arrivée de la 5G va permettre à ce type de vidéo de se populariser.

L’Internet tactile

La prise de contrôle à distance d’équipements depuis une tablette ou un smartphone, présente dans tout film de science-fiction récent, va peut-être bientôt intégrer notre quotidien. Ce type d’usage sensible, combinant IoT et Edge Computing, requiert une latence très faible (moins de 5ms pour parcourir tout le circuit), ainsi qu’un réseau extrêmement fiable et performant. La 5G apparaît donc comme le maillon manquant pour déployer de telles applications.

Source : VentureBeat.com

AUCUN COMMENTAIRE