Les 11 et 12 juin, le salon AI Paris a réuni au Palais des Congrès plus d’une centaine d’exposants autour des applications concrètes de l’intelligence artificielle.

Pour sa troisième édition, cet événement consacré à l’intelligence artificielle (IA) sous toutes ses formes a accueilli près de 5000 visiteurs, venus découvrir le potentiel et les usages de l’intelligence artificielle dans les entreprises.

Une diversité de technologies intelligentes

Du côté des exposants se côtoyaient les grands acteurs de l’intelligence artificielle, comme IBM avec sa technologie Watson, les éditeurs de RPA (Robotic Process Automation) comme Automation Anywhere ou UIPath, les experts du Big data (la donnée étant le carburant de base des projets de Machine Learning) ainsi que de nombreuses startups. Ces dernières œuvrent dans des domaines très variés, allant de l’analyse prédictive au traitement naturel du langage (NLP), en passant par le Deep Learning. Quelques acteurs explorent également de nouveaux types de solutions, comme AnotherBrain, qui développe une solution d’IA efficiente sur le plan énergétique et auto-apprenante.

Promouvoir l’usage des technologies d’IA dans les entreprises françaises

Selon Clémence Simmelide, directrice des conférences et fondatrice d’AI PARIS, l’année 2019 représente « un point de bascule pour la filière française ». Avec environ 350 startups proposant des solutions bâties sur des technologies d’IA, qu’il s’agisse de Machine Learning, de Deep Learning ou encore d’automatisation type RPA, la France possède une certaine avance sur le plan technologique. L’enjeu est désormais de pousser l’adoption de l’intelligence artificielle au sein des organisations, l’IA étant un levier clef pour développer la productivité et augmenter la compétitivité des entreprises.

Automatisation, maintenance prédictive et Digital Workplace

Au cours de l’événement, plusieurs grands groupes français et internationaux sont venu partager leurs expériences autour de l’IA, illustrant la diversité des cas d’usage. Le 11 juin ont témoigné par exemple le groupe industriel Honeywell, qui s’appuie sur la RPA et l’IA pour accélérer son processus de traitement des commandes ou le site de vente en ligne Rakuten, qui a intégré du Deep Learning dans la gestion de son catalogue de produits. Le 12 juin, l’AP-HP a présenté le déploiement d’un coach digital pour accompagner les professionnels de santé dans l’utilisation quotidienne du système d’information hospitalier. Veolia a décrit un projet de maintenance prédictive combinant Internet des Objets (IoT) et analyse de données directement au niveau des équipements (selon le modèle de edge computing). Le groupe de services informatiques Computacenter a quant a lui déployé une solution de Digital Workplace intégrant des outils d’automatisation et le chatbot de Konverso, afin d’optimiser les interactions des utilisateurs avec le service desk.

Ces témoignages, ainsi que les multiples autres retours d’expériences présentés lors du salon confirment une chose : c’est en s’intégrant avec le système d’information et les processus métier que l’intelligence artificielle génère le plus de valeur, bien davantage qu’en fonctionnant de manière isolée.

Source : IT Social

AUCUN COMMENTAIRE