Si les entreprises industrielles voient dans l’Intelligence Artificielle un facteur clé de croissance, le manque d’expertise en IA et un volume insuffisant de données qualitatives constituent encore des obstacles à une adoption plus large de cette technologie.

Ayant interrogé 858 dirigeants et professionnels d’industries, en majorité européennes, lors de la conférence Industry of Things World, la division industrie de HPE (Global Manufacturing, Automotive and IoT) arrive à la conclusion qu’à l’horizon 2030, l’Intelligence Artificielle (IA) va générer plus de 11 % de croissance pour les entreprises industrielles européennes.

61 % des répondants ont déclaré s’être engagés sur des actions autour de l’IA. Dont 11 % les ont déployées sur des activités ou fonctions clés de l’entreprise. Et 14 % envisagent de les déployer dans les 12 prochains mois. Notons également que 36 % des répondants sont en phase d’évaluation.

L’IA sur toute la chaîne de valeur

Les cas d’usages déployés par les répondants à l’enquête couvrent toute la chaîne de valeur de l’entreprise :

  • 38 % - Recherche et développement ;
  • 34 % - Maintenance ;
  • 32 % - Exploitation ;
  • 29 % - Services ;
  • 21 % - Prévision des demandes ;
  • 20 % - Ventes ;
  • 18 % - Planning de production.

Les principaux objectifs des déploiements d’IA

  • 27 % - L’accroissement de l’efficacité des opérations d’exploitation, de maintenance et de chaîne d’approvisionnement ;
  • 45 % - Le perfectionnement de l’expérience client ;
  • 41 % - L’amélioration apportée aux produits et services grâce à de nouvelles fonctionnalités ;
  • 37 % - L’adaptation rapide et automatique aux conditions changeantes du marché ;
  • 34 % - La création de nouveaux business models ;
  • 32 % - Une plus grande adéquation entre les approvisionnements et les besoins avec une meilleure capacité de prévision et de planning.

Chiffre d’affaires et marges en progression

Les projets liés à l’IA devraient exploser dans les prochaines années. Ceci d’autant plus que les attentes sont fortes : croissance de 11,6 % du chiffre d’affaires et de 10,4 % des marges d’ici 2030 !

Ces espérances reposent en partie sur les premiers résultats positifs obtenus, le taux de succès de 95 % aurait été atteint, voire dépassé par les premières entreprises qui ont déployé l’IA.

Voilà des chiffres qui devraient favoriser les investissements dans les projets d’IA. Actuellement les entreprises manufacturières consacrent en moyenne 1,95 % de leur chiffre d’affaires à l’informatique. Elles envisagent d’investir 0,48 % de leur CA dans l’IA…

Dernier grand enseignement de l’étude, en accord avec les résultats prometteurs, 2 répondants sur 3 pensent que les nouveaux métiers créés par l’IA vont compenser, voire dépasser, le nombre d’emplois rendus obsolètes par l’IA. 

Les principaux obstacles

Il existe cependant des obstacles majeurs à surmonter pour envisager le déploiement de l’IA à grande échelle :

  • 47 % - Le manque de qualité et le volume de données nécessaires pour alimenter les algorithmes d’IA ;
  • 42 % - La pénurie de compétences et de connaissances sur l’IA et les traitements analytiques ;
  • 34 % - Le manque de gouvernance des données et d’architectures de données à l’échelle de l’entreprise.

Source : Enquête HPE menée lors de la conférence Industry of Things World

Image d’entête 950582754 @ iStock Dilen_ua

AUCUN COMMENTAIRE