C’est tout du moins la tendance, selon les analystes d’IDC pour qui l’expansion de la taille globale de la Datasphere, donc de l’ensemble des données sur notre planète, ne cessera pas. Soit 175 ZB attendus en 2025.

175 ZB (zettabytes) = 175 x 1022 bytes = 175 000 000 000 000 000 000 000 octets

C’est le volume de données que représentera la Datasphere en 2025.

IDC-Seagate-1

Au fur et à mesure que les volumes des données augmentent, nous éprouvons de plus en plus de difficulté à prendre la mesure de ce que cela représente. Partant des 8 bits (0 ou 1 binaire) qui composent un octet/byte, les KB (1 000 Bytes), MB (1 000 000) et GB (1 000 000 000) demeurent accessibles à notre compréhension. Le TB également car ce volume est disponible sur nos disques durs.

C’est après que cela se complique...

  • PB (Petabytes) - 1 000 000 000 000 000 Bytes
  • EB (Exabytes) - 1 000 000 000 000 000 000 Bytes
  • ZB (Zettabytes) - 1 000 000 000 000 000 000 000 Bytes
  • YB (Yottabytes ou Yoda) - 1 000 000 000 000 000 000 000 000 Bytes
  • XB (Xenottabytes) - 1 000 000 000 000 000 000 000 000 000 Bytes
  • SO (Shilentnobyte) - 1 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 Bytes
  • DB (Domegemegrottebyte) - 1 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 Bytes

Pour vous préparer, nous vous avons indiqué les unités du futur…

Prendre conscience de la nouvelle dimension de la donnée et de la Datasphere

  • 1 B = 1 caractère exprimé en langage binaire de 8 bits (ou 8 octets) ;
  • 1 KB = volume d’une courte histoire, sans mise en forme ;
  • 1 MB = la taille en caractères d’un court roman ;
  • 2 MB = la taille d’une photo HD ;
  • 5 MB = l’intégralité des oeuvres de Shakespeare ;
  • 1 GB =  une symphonie en haute-fidélité ;
  • 20 GB = l’ensemble de la production de Beethoven en haute-fidélité ;
  • 1 TB = l’ensemble de ce qui peut être imprimé sur le papier fourni par 50 000 arbres ;
  • 10 TB = l’ensemble des collections imprimées de la Bibliothèque du Congrès américain (souvent citée en exemple de mesure) ;
  • 1 PB = l’ensemble des données, images, cartographies, satellites, analyses issues de l’industrie spatiale ;
  • 200 PB = l’ensemble de la production imprimée en 1995 ;
  • 5 XB = ensemble des mots exprimés par l’humanité depuis sa création ;
  • 175 ZB = 222 fois le tour de la Terre d’une pile de DVD sur lesquels ce volume serait stocké ;
  • 175 ZB = 23 fois la distance de la Terre à la Lune avec la même pile de DVD ;
  • 175 ZB = 1,8 milliard d’années nécessaires pour télécharger l’ensemble de la Datasphere au rythme de 25 Mb/s, la vitesse de connexion moyenne aux USA.

La donnée au coeur de notre quotidien

L’usage des données transforme notre vie, du travail aux loisirs. Et vient confirmer le rôle central de la donnée dans la transformation digitale des organisations. La donnée permet aux entreprises de devenir plus agiles, d’améliorer l’expérience client, d’introduire de nouveaux modèles économiques, et de développer de nouvelles sources d’avantages compétitifs.

La donnée est désormais directement reliée à l’économie, un lien qui ne cessera d’augmenter dans le futur, tant que les entreprises continueront de créer, de capturer, de stocker de vastes volumes de données. Un phénomène qui s’accélère avec la collecte des données clients, leur personnalisation, l’intégration avec les réseaux sociaux, les loisirs, le stockage cloud, ou encore les services personnalisés et temps réel.

Un exemple dans la santé avec l’imagerie IRM : la tendance est à des images composées de tranches plus minces, qui assemblées recomposent une image 3D. L’IRM d’un cerveau humain, avec des aimants plus puissants et une résolution plus élevée, est passée de 2 000 images à plus de 20 000. Ainsi les progrès de l’imagerie médicale entraînent-ils une augmentation significative des besoins en stockage des données.

Source : Rapport “Data Age 2015” par IDC pour Seagate, novembre 2018

Image d’entête 1060965656 @ iStock Photo ValeryBrozhinsky

AUCUN COMMENTAIRE