Selon le nouvel observatoire annuel de l’Arcep, publié fin mai, l’utilisation des réseaux mobiles continue de croître, notamment les services reposant sur la donnée.

En France, l’usage des réseaux mobiles continue de s’intensifier. Pour l’année 2018, les chiffres recueillis par le régulateur montrent une légère croissance des échanges vocaux (+ 3,7%), ainsi qu’une très forte hausse des usages liés à la donnée (+°65%). Selon l’Arcep, la France compte 47,7 millions de clients actifs sur les réseaux 4G (+6,1 millions). En moyenne, ceux-ci ont consommé 6,7 gigaoctets de données par mois en 2018. L’usage de la data à l’étranger a également doublé, une hausse en partie due au règlement européen de juin 2017, portant sur la fin des frais d’itinérance en Europe.

Le déploiement de la fibre s’accélère

Parmi les autres faits notables du rapport, les opérateurs ont augmenté leurs investissements dans le déploiement des réseaux FttH (Fiber to the Home), avec 3,2 millions de nouveaux logements raccordables à la fibre en 2018. Au total, près de 13,6 millions de locaux peuvent bénéficier de cette technologie qui permet un accès Internet en très haut débit (de 30 Megabit/s à 1 Gigabit/s), et 4,8 millions de foyers sont déjà équipés.

Des investissements en hausse chez les opérateurs

Au total, les investissements des opérateurs télécom ont atteint 9,8 milliards d’euros sur l’année 2018, sans compter l’acquisition de fréquences. Le montant des investissements a augmenté de 40% en quatre ans.

A

En dehors de la fibre, les opérateurs investissent également pour se préparer à l’arrivée de la 5G, ainsi que pour la mise en place de nouveaux réseaux destinés aux entreprises, notamment autour de l’Internet des Objets (IoT). SFR a par exemple entamé début 2019 la mise en œuvre d’un réseau bas débit basé sur NB-IoT, tanbdis que Bouygues poursuit à travers sa filiale Objenious le déploiement de son réseau LoRaWAN.

Source : Arcep

AUCUN COMMENTAIRE