La demande de SaaS demeure forte en raison de plusieurs facteurs, mais ce sont les applications qui restent la principale motivation de la migration vers le SaaS selon IDC.

Selon les estimations d'IDC, le marché mondial du SaaS a progressé de 31,3 % pour atteindre un chiffre d'affaires de 5,1 milliards de dollars en 2018. Le marché devrait croître à un taux annuel composé de 18,8 % au cours de la période 2018-2023

Le cabinet d’étude pointe là la maturité du marché ainsi qu’une demande qui ne faiblit pas. Celle-ci est alimentée par plusieurs facteurs dont les principaux sont : la croissance des architectures multicloud, l'intégration de DevOps, le besoin d'analyses avancées pour la performance des applications, la gestion des coûts du cloud et les opérations de service desk.

Les entreprises adoptent le SaaS pour améliorer leurs processus métier

Les entreprises reconnaissent largement la valeur que les applications SaaS peuvent apporter à leurs processus. Dans ce contexte, l'email et le collaboratif sont les applications les plus usitées. Il n’y a rien détonnant à cela, car ce sont les applications les plus matures.

IDC note avec intérêt que les fonctions voyages et dépenses, « bien qu'il s'agisse actuellement de l'application la moins adoptée », note le rapport, affiche le taux le plus élevé d’intentions d'adoption, ce qui indique comment la transformation numérique modifie tous les aspects des affaires, les employés tirant parti des appareils mobiles et des applications en Cloud pour saisir rapidement et sans effort des rapports de dépenses.

1

Le déploiement du SaaS est relativement homogène d'une application à l'autre

Lorsqu'il s'agit de déployer des applications dans des environnements SaaS, aucun type d'application ne domine. Il convient de noter que les rapatriés ont en général un pourcentage plus faible d'applications déployées en mode SaaS que les non-rapatriés. Par exemple, les taux de déploiement des ERP pour les rapatriés sont de 55 % en mode SaaS à 64 % en mode non-SaaS ou SaaS traditionnel.

2

Le déploiement du SaaS varie selon le secteur d'activité

Bien que les déploiements SaaS ne varient pas beaucoup d'une application à l'autre, ils le sont lorsqu'ils sont mesurés en termes de secteur d’activité. Le retail est leader dans le déploiement SaaS, tirant parti des technologies basées sur le cloud pour connecter les chaînes d'approvisionnement et la main d'œuvre dispersée. L'éducation accuse un retard par rapport à d'autres secteurs : les préoccupations relatives à la protection de la vie privée et les budgets en baisse sont des facteurs à prendre en considération.

3

Sources : IDC

AUCUN COMMENTAIRE