Twitter projette actuellement d’apporter des changements au niveau de sa plateforme pour renforcer sa lutte contre la désinformation. Le réseau social a présenté cette semaine une démo dans laquelle la plateforme prévoirait d’étiqueter les tweets des politiciens et d’autres personnalités publiques si leur affirmation comportait des mensonges ou de fausses informations. Selon eux, les tweets jugés trompeurs auront des étiquettes rouges ou orange et ils seraient également suivis des informations corrigées avec des vérificateurs des faits provenant de journalistes ou d’autres utilisateurs. L’un des porte-paroles de la plateforme a indiqué que le système d’étiquetage serait encore une maquette de conception pour une option qui impliquerait les commentaires des utilisateurs. D’après lui, la désinformation est un problème majeur de notre société actuelle. Sa plateforme va tester différentes manières pour mieux lutter contre ce fléau.

Twitter a déclaré que la démo divulguée permettra ultérieurement aux utilisateurs et aux modérateurs de Twitter de gagner des points ou des badges communautaires s’ils contribuent de bonne foi pour lutter contre la désinformation. Toutefois, la manière dont les modérateurs seront choisis par le réseau social n’a pas encore été clarifiée. Malgré cela, les membres de la communauté seront aussi invités à évaluer un tweet comme probable, peu probable ou trompeur.

tweet_labels

Twitter a déclaré il y a quelques jours que sa nouvelle politique sur les médias manipulés sera déployée à partir du 5 mars prochain. Ce nouveau règlement comprendra une interdiction de manipulation de photos, vidéos et médias pouvant constituer des risques pour la sécurité. Les fausses informations ainsi que les articles manipulés destinés à changer totalement leur signification seront tout de suite étiquetés comme faux.

À lire aussi Twitter va interdire les publications affichant des contenus modifiés pour tromper les utilisateurs

AUCUN COMMENTAIRE