Jean Twenge, un professeur de psychologie à la San Diego State University a dévoilé les résultats des études concernant les crises de santé mentale chez les adolescents et les jeunes adultes. Le chercheur avait remarqué que le taux d’épisodes dépressifs et de détresse psychologique grave pour cette catégorie d’âge avait fortement augmenté ces dernières années. Pour arriver à cette conclusion, Jean Twenge et son équipe ont consulté les données de l’Enquête nationale sur l’usage de drogues et la santé. Ils ont découvert que plus de 600 000 Américains de différents groupes d’âge avaient participé aux sondages de 2005 à 2017. Les chercheurs ont également examiné le taux d’épisodes de dépression majeure et de détresse psychologique grave signalés qui a été mesuré selon la façon dont les gens ont répondu aux questions dans les sondages. Une fois les données réunies, Jean Twenge a pu conclure que pour les groupes d’âge de plus de 18 ans, le taux de détresse grave a augmenté considérablement entre 2008 et 2017. Cette situation serait encore pire pour les jeunes adultes.

Les résultats des études de Jean Twenge et son équipe indiquent que 5% des adultes âgés de 30 à 34 ans ont connu une détresse grave en 2008. 6,5% du même groupe ont déclaré la même chose en 2017. Cela nous montre une hausse de 33%. Cette situation démontre que les jeunes d’aujourd’hui sont plus dépressifs et plus en détresse que les jeunes d’il y a 10 ans. Les principales raisons de ces dépressions n’ont pas encore été descellées, mais Jean Twenge estime que la grande récession en est pour quelque chose.

Le nombre d’adolescents et de jeunes adultes déprimés ne cesse de s’accroître par rapport aux années 2000 Click to Tweet
À lire aussi Santiago Lopez : le jeune Argentin qui a reçu plus d’un million de dollars pour avoir découvert des failles de sécurité

AUCUN COMMENTAIRE