Lors d’une interview accordée à Business Insider, Brad Smith, le PDG de Microsoft a déclaré qu’il serait cruel d’empêcher les agences gouvernementales d'utiliser la reconnaissance faciale. Cette déclaration fait suite à la pétition de 85 groupes de défense des droits de l’homme qui ont demandé à Microsoft, Amazon et Google d’arrêter de vendre des logiciels de reconnaissance faciale au secteur public. Selon eux, ce dispositif pourrait être utilisé à des fins de surveillance gouvernementale, ce qui pourrait nuire à la liberté individuelle. D’après lui, il est inconcevable que les agences gouvernementales et les forces de l’ordre ne puissent pas exploiter la reconnaissance faciale. De plus, cette technologie peut être utilisée dans différents domaines tels que la détection de maladies rares.

Brad Smith se dit favorable à l’usage de la reconnaissance faciale par le gouvernement. Cependant, il souligne qu’une réglementation doit être mise en place afin d’éviter les problèmes liés aux préjugés, à la discrimination, à la vie privée et à la liberté démocratique. Il a également déclaré que Microsoft va tout mettre en œuvre pour interdire l’utilisation de la reconnaissance faciale à des fins de discrimination illégale. Selon lui, les entreprises technologiques spécialisées dans le domaine doivent aussi suivre ce même principe.

#Microsoft déclare qu’il serait insensé d’empêcher les agences gouvernementales à avoir recours à la… Click to Tweet
À lire aussi IBM serait en train de développer une base de données d’un million de visages pour améliorer la reconnaissance faciale

AUCUN COMMENTAIRE