Jiaming Luo, Regina Barzilay du MIT et Yuan Cao de Google’s AI lab ont travaillé ensemble pour le développement d’un système de machine learning capable de déchiffrer les langues perdues. L’outil en question peut décoder le sens de certains mots en analysant les différentes formes de traduction tout en prenant en compte l’évolution du langage au fil du temps. Pour déchiffrer les langues perdues, le système étudie les corrélations et les similarités entre les différentes langues ayant existé. Grâce à cette technique, les scientifiques ont pu décoder un langage perdu s’apparentant en partie à une langue déjà répertoriée.

Les chercheurs ont exploité une quantité considérable de données archéologiques pour le développement de cet outil. Malgré cela, les scientifiques ont indiqué que le déchiffrage de certaines langues peut s’avérer difficile en l’absence de corrélations avec des langues connues. Le principal avantage avec ce système de déchiffrage basé sur le machine learning réside sur le fait qu’il est capable de réaliser des traductions en analysant de multiples possibilités en très peu de temps, et sans se fatiguer. Un tel travail prendrait des années pour un humain.

Des chercheurs du #MIT ont développé un système basé sur le #machinelearning capable de déchiffrer des langues… Click to Tweet
À lire aussi Le MIT a développé un système de navigation autonome imitant la façon dont un humain conduit

AUCUN COMMENTAIRE