Les entreprises souhaitent pouvoir bénéficier du cloud public partout où leurs applications le nécessitent, que ce soit pour des questions de conformité ou de performance/latence. C’est la notion de cloud distribué fourni et opéré via l’offre IBM Cloud Satellite. Il permet de faire abstraction de la complexité de l’infrastructure sous-jacente au cloud pour exécuter ses charges là où on en a besoin.

Si les technologies de l’information et des télécommunications ont transformé les entreprises et leur manière de fonctionner, le cloud a non seulement changé les modes de fonctionnement, mais aussi les processus et les manières par laquelle les organisations stockent, accèdent et traitent les données et les applications. Il a cassé le modèle classique centralisé des infrastructures réseau et applicatives — le modèle client-serveur — avec une organisation calée sur ce modèle, déporté la puissance de calcul dans les centres de données distants et introduit un mode de consommation à l’usage ou par souscription, permettant à des entreprises d’aller vite en faisant abstraction de problématiques d’infrastructure ou de mise à jour de certains services par exemple.

Pratique, abordable pour toutes les tailles d’entreprise, perpétuellement à jour et accessible de n’importe où, le cloud est devenu le modèle pour aligner ses besoins informatiques sur un environnement commercial hyperconcurrentiel et mouvant. Cependant, le modèle cloud d’origine a eu tendance à devenir de plus en plus complexe. L’époque des déploiements uniques dans les clouds publics a évolué vers la multiplication des fournisseurs. Il est devenu hybride, puis a divergé vers un modèle multicloud (souvent plus par accumulation que par conception) dans lequel les entreprises exploitent des architectures de plus en plus complexes. 

Des modèles de déploiements complexes

Dans un environnement où les entreprises sont de plus en plus soumises à des règlements de respect de la vie privée et de localisation des données, la maîtrise du déploiement des applications et des données est un enjeu de conformité majeur. Dans les faits, moins de 20 % des applications d’entreprise sont passées dans le cloud (pourcentage inférieur à 10% dans le bancaire par exemple), car de nombreuses applications ont des exigences en matière de sécurité, de conformité, de latence, de réglementation et de performance qui rendent leur transposition dans le cloud plus difficile.

Parallèlement, pour rester compétitives, les entreprises doivent être agiles et réactives, ce qui implique d’être à l’aise pour mettre en œuvre des architectures applicatives basés sur l’IA et la donnée, en s’assurant que toutes les garanties de sécurité et de confidentialité soient remplies. Rebutées par ces difficultés, certaines entreprises, surtout celles qui sont soumises à des règles strictes, préfèrent jongler avec des modèles de déploiement complexes.

Le Cloud Distribué, c’est le cloud par tout-en-un

Dans le cadre de ce modèle de cloud distribué, nous sommes dans un environnement où les entreprises se provisionnent non seulement dans l’infrastructure de leur fournisseur de cloud principal, mais aussi dans leurs locaux, dans ceux d’autres fournisseurs de cloud, dans des datacenters ou des centres de colocation tiers ou encore à la périphérie,« at the edge », que ce soit dans les usines, les centres de distribution, les magasins, les hôpitaux…En définitive, on consomme le cloud partout et on l’opère à partir d’un plan de contrôle unique.

C’est en partant de ce constat qu’IBM a conçu et mis en œuvre l’offre IBM Cloud Satellite, une plateforme de services qui permet de faire abstraction de la complexité des infrastructures pour fournir les services IBM cloud sur n’importe quel site. IBM Cloud Satellite rend transparentes la complexité et la dissémination, c’est la notion de cloud tout-en-un. Comme l’exprime Mehdi Arafa, Manager des architectes Public Cloud chez IBM : « Au lieu d’aller vers le cloud, nous allons amener le cloud vers vous. Il y a à présent suffisamment de moyens technologiques pour simplifier l’acquisition du cloud ».

Répartissez le cloud là où vous en avez besoin

IBM Cloud Satellite c’est la capacité de distribuer le cloud là où vous en avez besoin, quelle que soit l’architecture sous-jacente. Consommez un ensemble commun de services cloud, notamment des chaînes d’outils, des bases de données et de l’intelligence artificielle, où que vous soyez. La solution de cloud distribué gérée IBM Cloud Satellite fournit des services de cloud, des APIs, des politiques d’accès, des contrôles de sécurité et de conformité.

Déployez et exécutez des applications de manière cohérente dans des environnements sur site, d’informatique périphérique et de cloud public, quel que soit le fournisseur de cloud.

Si vous voulez en savoir plus, rejoignez Colt Technology et les experts IBM pour un webinaire le 26 mai 2021 à 11h pour découvrir :

  • Qu’est-ce que le cloud distribué ? Quels sont ses bénéfices et cas d’usage, par Mehdi Arafa, Manager des architectes Public Cloud chez IBM,
  • Retour d’expérience de Colt Technology, parAaron Partouche, 5G & Edge Business Development Director chez Colt Technology Services,
  • Comment cela fonctionne, sur quelle architecture ? par Lionel Macé, Cloud Architect chez IBM Europe,
  • Démonstration par Franck Descollonges, European Cloud Technical Advocate chez IBM.

Pour s'inscrire au webinaire du 26 mai prochain, cliquez ici

Article réalisé en partenariat avec IBM

publicité