Il  y a quelques jours, le Département du commerce américain a donné une prolongation de 90 jours aux sociétés de technologies américaines pour continuer à travailler avec Huawei. Une fois ce délai expiré, les entreprises américaines ne pourront plus fournir du matériel au géant chinois. Face à cette menace d’interdiction, Huawei pourrait ne plus avoir accès à Google et aux applications présentes sur Play Store. Cependant, l’agence Bloomberg a déclaré récemment que le géant chinois possèderait déjà son propre App store qui permet de télécharger des applications sur les téléphones Huawei.

L’année dernière, le South China Morning Post a publié un article indiquant que Huawei serait en train de développer son propre système d’exploitation pour ses smartphones et ses ordinateurs portables. Cette situation montre que le géant chinois s’est préparé à l’avance à une éventuelle rupture de partenariat avec les entreprises de technologie américaines. Malgré le fait que Huawei possèderait déjà des solutions alternatives à Android et Google Play Store, son interdiction aux États-Unis constituera un problème majeur tant pour la firme que pour les utilisateurs des appareils de la marque.

#Huawei aurait déjà développé son propre #AppStore en remplacement de #Google Click to Tweet
À lire aussi Google a décidé de retirer la licence Android de Huawei

AUCUN COMMENTAIRE