La semaine dernière, le groupe Marriott International a déclaré avoir été la cible d’un piratage informatique. Selon les responsables de la firme, cette attaque a mis en danger les données des quelque 500 millions de clients du groupe. D’après Reuters, trois sources différentes ont affirmé que la Chine avait quelque chose à voir avec ces piratages. De plus, les enquêtes ont pu démontrer que les attaques ne provenaient pas d’un groupe de pirates indépendant, mais de hackers directement liés au gouvernement chinois. Cette conclusion fait suite à la découverte des techniques utilisées pour procéder au piratage. Toujours selon les sources de Reuters, ce piratage a été réalisé dans le seul but d’espionner Marriott et de dérober les données de plus de 327 millions d’enregistrements des hôtels du groupe comprenant les noms, adresses, numéros de passeport et données bancaires des clients.

Le porte-parole de Marriott, Connie Kim, n’a pas voulu émettre un seul commentaire par rapport à l’article de Reuters. Suite aux accusations portées à la Chine, le porte-parole du ministère chinois des affaires étrangères, Geng Shuang, a déclaré que le gouvernement chinois s’oppose à toute accusation infondée sur la question de la cybersécurité. Selon lui, la Chine a toujours été contre toute forme de piratage. Cette situation ne fait qu’envenimer les tensions entre les États-Unis et la Chine.

Le groupe hôtelier Marriott International aurait été victime d’un piratage informatique provenant de la Chine Click to Tweet
À lire aussi Piratage de Facebook : Facebook Login non touché

AUCUN COMMENTAIRE