Dans la journée d’hier, la commission européenne a déclaré avoir infligé une amende de 1,49 milliard d’euros à Google. Margrethe Vestager, le commissaire à la concurrence de l’UE a indiqué que le moteur de recherche avait abusé de la position dominante de sa régie publicitaire AdSense tout en violant les règles européennes sur les pratiques anticoncurrentielles pendant plus de 10 ans. Les autorités européennes ont souligné que pendant cette période, aucune entreprise ne pouvait faire appel à une régie concurrente de Google AdSense. Si une entreprise le faisait, elle ne bénéficiait pas d’une bonne visibilité dans le moteur de recherche.

Entre 2006 et 2016, Google s’est imposé en tant que leader dans le domaine de la publicité en ligne avec plus de 70% des parts de marché. Ses pratiques illégales ont empêché les principaux concurrents tels que Yahoo et Microsoft de rivaliser avec ses services. De plus, ces deux sociétés n’ont pas eu la possibilité de vendre des espaces publicitaires sur les pages de résultat du moteur de recherche. Google a décidé de mettre fin à ces pratiques anticoncurrentielles en 2016 après un avertissement de la commission européenne. Ce n’est pas la première fois que l’UE inflige une amende à Google. En 2017, le moteur de recherche a déjà été forcé de payer 2,42 milliards d’euros à cause de son comparateur de prix Google Shopping. Il a aussi payé une amende de 4,34 milliards de dollars en 2018 par rapport à un problème au niveau de son système d’exploitation mobile Android.

#Google payera une amende de 1,49 milliard d’euros à l’#UE Click to Tweet
À lire aussi Apple payera une amende de 31 millions de dollars à Qualcomm

AUCUN COMMENTAIRE