Depuis quelques mois, Huawei est en conflit direct avec les autorités américaines qui l’accusent d’exploiter ses appareils à des fins d’espionnage. Les États-Unis auraient convaincu l’Australie, la Nouvelle-Zélande et le Royaume-Uni de ne pas utiliser le matériel 5G de l’entreprise pour des raisons de sécurité. Face à cette situation, le fondateur de Huawei, Ren Zhengfei a déclaré dans une interview accordée à la BBC que sa firme n’avait pas besoin des États-Unis pour survivre. Selon lui, les autorités américaines mettraient tout en œuvre pour éloigner sa société dans le déploiement du réseau 5G planétaire. Ren Zhengfei s’est également vanté que le monde aura toujours besoin de la technologie Huawei, car elle serait plus avancée. Cette interview est la première déclaration publique du fondateur d’Huawei depuis l’arrestation de sa fille Wanzhou Meng qui est aussi la directrice financière de la firme.

Dernièrement, les autorités anglaises ont annoncé qu’elles vont décider au cours du mois de mars ou avril si le Royaume-Uni va utiliser les équipements 5G de Huawei. Il est fort probable que le pays accepte de collaborer avec la firme chinoise, car il aurait déjà trouvé un moyen de limiter les risques de sa technologie. Face à cette situation, le fondateur de Huawei a déclaré que même si le Royaume-Uni interdisait le déploiement de sa technologie 5G, la société continuerait quand même à investir dans le pays. Ren Zhengfei a souligné que sa firme a toujours fait confiance au Royaume-Uni et il espère que ce partenariat puisse durer. Il a aussi rajouté que son entreprise comptait déplacer son investissement aux États-Unis vers le Royaume-Uni si les autorités américaines s’entêtaient dans leurs décisions.

Ren Zhengfei, le fondateur de #Huawei affirme que son entreprise pouvait survivre sans les États-Unis Click to Tweet
À lire aussi Huawei a envoyé une lettre aux autorités britanniques pour se justifier contre les accusations portées par les États-Unis

AUCUN COMMENTAIRE