Malgré le fait que le président américain Donald Trump projetterait actuellement de lever certaines restrictions sur Huawei, le Congrès américain a décidé de suivre une autre voie. Les représentants de la chambre projettent de voter une nouvelle législation visant à limiter la capacité de Donald Trump à lever les restrictions sur le géant chinois. D’après eux, les sanctions émises contre Huawei sont essentielles pour la protection des réseaux 5G du pays. Le sénateur Tom Cotton a qualifié la firme chinoise de « front pour le parti communiste chinois ». Le sénateur Mark Warner a également rajouté que les restrictions de la liste d’entités n’ayant pas le droit d’acheter des équipements de télécommunication aux firmes américaines, ne devraient pas être utilisées comme monnaie d’échange dans une guerre commerciale. Cependant, les membres du Congrès ne seront pas en mesure d’annuler un véto présidentiel à moins d’obtenir l’appui des deux tiers de la Chambre et du Sénat. Il est également peu probable que Donald Trump accepte de signer un projet de loi limitant son autorité.

Ce n’est pas la première fois que le Congrès américain tente de limiter les tentatives du président Donald Trump à apaiser les relations commerciales entre la Chine et les États-Unis. En 2018, les sénateurs ont déjà essayé de bloquer l’accord du président avec ZTE. Toutefois, un projet de loi homologue de la Chambre des représentants n’incluait pas de termes limitant les activités de la société chinoise.

Le Congrès américain tente de limiter la capacité du président #DonaldTrump à lever les restrictions sur… Click to Tweet
À lire aussi « Harmony » : Le nouveau système d’exploitation Android européen de Huawei

AUCUN COMMENTAIRE