La Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) a affirmé la semaine dernière qu’Apple allait payer une amende de 27,4 millions de dollars soit environ 25 millions d’euros pour « pratique commerciale trompeuse par omission ». Apple aurait déployé une mise à jour iOS qui devait gérer la consommation d’énergie des appareils vieillissants. Toutefois, ce correctif ralentissait également les performances des vieux appareils, ce qu’Apple avait omis de spécifier aux consommateurs.

En 2017, Apple a déployé des mises à jour iOS 10.2.1 et 11.2 avec une nouvelle fonctionnalité pour améliorer les performances des appareils les plus anciens. Ces mises à niveaux devaient limiter les performances de pointe des appareils dotés d’une vieille batterie pour qu’ils puissent mieux gérer les pics de consommations d’énergie rapides. En effet, les iPhones peuvaient s’éteindre brusquement dans ces cas là. Le DGCCRF a déclaré que malgré le fait que cette nouvelle fonctionnalité soit techniquement correcte, Apple n’a pas informé les utilisateurs qu’elle pourrait ralentir les performances de certains appareils. Le fabricant américain s’est déjà excusé de cette situation et a commencé à déployer une nouvelle fonctionnalité logicielle appelée « Battery Health » qui vérifie la capacité maximale de votre batterie tout en indiquant si votre iPhone est capable d’atteindre certaines performances à des moments précis.

Cette situation a poussé de nombreux utilisateurs à remplacer leur batterie pour régler les problèmes de ralentissement tandis que d’autres ont même acheté de nouveaux appareils. De plus, la DGCCRF a rajouté que les utilisateurs d’iPhone n'étaient pas en mesure de rétrograder vers une version iOS précédente, et ne disposaient donc d’aucun moyen pour lever la fonction de limitation des performances de leur appareil. Apple a reconnu avoir enfreint la législation française en acceptant de payer l’amende de 25 millions d’euros et en publiant une déclaration officielle sur son site web.

À lire aussi Apple accusé de copier des fonctionnalités d’applications tierces de son store
PARTAGER
Photo du profil de Léa Faure
Journaliste IT, IT Social

AUCUN COMMENTAIRE