Amazon, fondé par Jeff Bezos et son ex-femme MacKenzie Bezos, ont eu comme premier employé Shel Kaphan. Ce dernier a déclaré dans un documentaire réalisé par la BBC qu’il a construit une partie substantielle du premier système qui a permis à la plateforme de voir le jour. Toutefois, il a aussi souligné que même s'il est fier de ce que l’entreprise est devenue, il éprouve également certaines craintes concernant son avenir. Shel Kaphan a également réitérer ses critiques dans une deuxième interview accordée à Frontline de PBS en affirmant que la taille d’Amazon est devenu si importante qu’il serait impossible de la démanteler.

Elisabeth Warren, la sénatrice américaine, est la première à avoir partagé son intention de démanteler les grandes entreprises américaines comme Amazon, Facebook et Google. Selon elle, ces entreprises sont devenues tellement grandes et puissantes qu’elles ont utilisé leurs ressources et leur influence pour contrôler la façon dont nous utilisons internet écrasant les petites entreprises et l’innovation. Elle a aussi ajouté que les géants de la technologie ont fait passer leur propre intérêt financier devant l’intérêt général du peuple américain. Pour résoudre ce problème, Elisabeth Warren a proposé de rétablir l’équilibre en démantelant les plus grandes entreprises technologiques. Selon elle, cette initiative va permettre de promouvoir la concurrence et de garantir le développement de la prochaine génération d’innovation technologique.

Shel Kaphan a déclaré être d’accord avec l’idée d’Elisabeth Warren. D’après lui, la réputation d’Amazon comme concurrent impitoyable est réelle. De plus, en plus de son immense activité de vente en ligne, Amazon occupe également une place majeure dans le domaine du Cloud Computing avec Amazon Web Service (AWS), dans les services de production et de streaming vidéo avec Amazon Prime Vidéo ainsi que la conception de produits électroniques grand public comme les appareils Amazon Echo, Ring et Kindle.

Malgré le fait qu’Amazon ait exprimé son soutien aux différentes formes de législations fédérales prévues par les autorités américaines, Andy Jassy, l’actuel PDG d’Amazon, a déclaré que pour le moment, il n’envisage pas de démanteler son entreprise. Il a ajouté que seule la satisfaction des clients fait partie de sa principale préoccupation.

À lire aussi Amazon Prime passe à 150 millions d’abonnés
PARTAGER
Photo du profil de Léa Faure
Journaliste IT, IT Social

AUCUN COMMENTAIRE