L’année dernière, Microsoft a dépensé près de 9 millions de dollars en acquisition d’entreprise. Ces différentes transactions comprennent le rachat de GitHub pour 7,5 milliards de dollars ainsi que 19 autres entreprises. Certains analystes estiment que Microsoft pourrait continuer dans la même voie, notamment avec l’acquisition probable de Twilio, Salesforce et Workday.

Dernièrement, des experts ont établi la liste des 11 entreprises susceptibles d’être acquises par Microsoft en 2020. Toutefois, aucune information provenant de Microsoft ne confirme le fait qu’elle pourrait acheter l’une de ces 11 sociétés. De plus, la majorité des entreprises comprises dans cette liste coutent plus cher que les précédentes acquisitions de Microsoft. En effet, le rachat de LinkedIn pour 26,2 milliards de dollars est actuellement l’acquisition la plus importante réalisée par Microsoft. Donc, il est peu probable que Microsoft puisse racheter Salesforce vu que sa valeur est actuellement estimée à plus de 168 milliards de dollars.

Voici la liste des 11 entreprises que Microsoft pourrait acquérir en 2020. En tête d’affiche se trouve Salesforce dont la capitalisation boursière s’élève à 168 milliards de dollars. D’après les analystes, son acquisition permettrait à Microsoft de proposer des alternatives logicielles dans le domaine des services pour concurrencer Oracle, IBM, Amazon Web Services et SAP. Toutefois, l’analyste de Piper Sandler Brent Bracelin estime que Google serait plus susceptible de racheter Salesforce que Microsoft.

Autodesk qui comptabilise une valeur boursière d’environ 44 milliards de dollars fait également partie de la liste. Les analystes pensent que l’acquisition de cette entreprise permettrait à Microsoft d’étendre Office 365 à des marchés plus techniques en y intégrant le logiciel d’architecture, de construction et de fabrication d’Autodesk. Vient ensuite la société Workday dont la plateforme de gestion des ressources humaines et financières est utilisée par 50% des entreprises du Fortune 500. Le rachat de cette entreprise d’une valeur de 42 millions constitue une opportunité pour Microsoft d’accroitre son activité dans le domaine du Cloud Computing.

Les experts prédisent que Microsoft pourrait également racheter Twilio, la plateforme qui aide les développeurs à concevoir des applications permettant d’envoyer des messages textes et de passer des appels téléphoniques. Le rachat de cette entreprise pourrait aider Microsoft à intégrer des outils de communication vocale, de messagerie et de messageries électroniques dans ces principaux produits grands publics et professionnels. Les analystes ont aussi fait allusion au rachat probable de RingCentral. Cette entreprise dont la capitalisation boursière est évaluée à 19 milliards de dollars possède actuellement la principale plateforme de communication basée sur le Cloud et compte actuellement comme client AT&T et Avaya.

Les analystes ont déclaré que Microsoft pourrait racheter la société de cybersécurité Crowdstrike. Les experts s’attendent à ce que les deux entreprises combinent leurs outils pour renforcer la protection des données de leurs clients respectifs. L’acquisition de Coupa, la principale application Cloud pour la gestion des dépenses commerciales qui compte actuellement plus de 1,000 clients, permettrait aussi à Microsoft d’améliorer sa suite d’application professionnelle Dynamics 365.

D’après les analystes de Piper Sandler, Microsoft penserait peut-être aussi à racheter Zendesk, le leader des applications d’expérience client dans le Cloud dont la valeur boursière s'établit à 10 milliards de dollars. Cette transaction permettra à Microsoft d’étoffer les services proposés par Dynamics 365. Ils estiment aussi que l’outil d’automatisation des tâches de la startup UIPath pourrait intéresser Microsoft. Le rachat de cette entreprise permettra à Microsoft d’améliorer les performances de sa plateforme de développement d’application Microsoft Power.

Enfin, Piper Sandler pense aussi que Microsoft pourrait acquérir cette année Unity Technologies, la plateforme de développement de logiciels en temps réel cotée actuellement à 6,28 milliards de dollars. Les outils d’Unity pourraient être utiles à Microsoft pour des utilisations potentielles dans les industries et l’automobile ainsi que pour le développement de contenus de réalité augmentée et d’intelligence artificielle pour Microsoft HoloLens. À la dernière place de la liste des entreprises susceptibles d’être rachetées par Microsoft se trouve Flexport dont la valeur est estimée à 3,2 milliards de dollars. En effet, Flexport a créé une application Cloud pour la logistique et la chaine d’approvisionnement mondiale qui compte plus de 10,000 clients. En rachetant cette entreprise, Microsoft pourrait automatiser les flux de travail logistiques via le Cloud et l’Intelligence artificielle.

À lire aussi Comment migrer de Microsoft Skype Entreprise Online à Teams
PARTAGER
Photo du profil de Léa Faure
Journaliste IT, IT Social

AUCUN COMMENTAIRE