La DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency), la puissante agence qui pilote les projets de R&D de l’armée américaine, a une nouvelle idée folle, mais pas si farfelue que cela, créer l’ordinateur qui apprend tout seul.

L’armée américaine, boostée par l’administration Trump qui a annoncé qu’elle va augmenter les budgets militaires, regarde avec beaucoup d’intérêt dans la direction de l’Intelligence Artificielle, et plus précisément du machine learning.

L’idée de la DARPA, qui pilote ces projets - et qui, avec la pratique américaine de financer les entreprises pour faire développer ces projets est à l’origine de nombreuses innovations dans de très nombreux domaine, dont parmi les moindres figurent Unix, la souris, Internet, ou le GPS –, est de créer des ordinateurs qui, comme les humains, sont toujours en apprentissage et s’adaptent seuls.

DARPA-L2M-2

Le projet est nommé Lifelong Machine Learning (L2M). Et selon la DARPA, il a l'objectif ambitieux de créer une technologie de « nouveaux systèmes d'IA qui apprennent en ligne, sur le terrain, et en se basant sur ce qu'ils rencontrent - sans avoir à être mis hors ligne pour la reprogrammation ou de recyclage pour les nouveaux conditions ».

Ces ordinateurs penseraient comme des entités biologiques, et apprendraient continuellement. Ils seraient ainsi les mieux adaptés pour la prise de décision, en intégrant la capacité de prendre en compte des problèmes imprévus qui se seraient déroulés précédemment, et de s’adapter à la volée.

Comme les enfants, ils commenceraient par apprendre lentement. Puis au fur et à mesure qu’ils acquièrent de l’expérience, le système mûrirait et deviendrait plus flexible. Ce qui, comme un humain, lui donnerait la capacité d’extrapoler de nouvelles répondes en fonction de la situation.

L2M-619-316

Ce qui change par rapport à l’informatique d’hier et d’aujourd’hui - héritée des travaux du britannique Alan Turing dans les années 1930, et qui n’a pas la capacité d’apprendre et de tirer des conclusions - c’est que celle-ci exécute un modèle qui n'a pas changé depuis le polymathe de Turing, conçu pour faire fonctionner sur des programmes prédéfinis et préprogrammés incapables de s'adapter quand ils exécutent.

Le programme L2M appelé par la DARPA reposerait sur la création de nouvelles architectures de calcul, avec un design en rupture celle de Von Neumann que l’on retrouve sur les ordinateurs existants. Il impliquerait également de nouveaux modèles de machine learning, dont certains open source existants, comme TensorFlow, Théano et Caffe existant, pourraient être adaptés aux ordinateurs et GPU de haute performance.

En particulier, la DARPA s’intéresserait de très près à l’informatique quantique, qui pourrait apporter suffisamment de puissance pour fournir la capacité biologique de s’adapter à différentes situations en essayant de trouver des réponses en prenant en compte tous les calculs possibles dans les tentatives de résolution des problèmes.

Les 2 domaines technologiques de couverture du projet L2M :

DARPA-L2M-1

En savoir un peu plus sur le site de la DARPA : http://www.darpa.mil/news-events/2017-03-16

AUCUN COMMENTAIRE