L’année 2016 aura été celle de la rupture pour les SIRH, pour la première fois, selon le cabinet Markess, le segment des services cloud a dépassé celui des licences installées en local. Est-ce pour autant suffisant pour affirmer que les DRH atteignent la maturité sur le digital ?

2016 aura certainement était une année charnière pour les décideurs RH et SIRH. En effet, pour la première fois le SIRH dans le cloud a dépassé le SIRH on premise. Sur un marché estimé à 2,4 milliards d’euros, en progression de 6 % de 2015 à 2016, les services cloud ont dépassé les ventes de licences installées en local.

Deuxième chiffre clé de l’évolution des SIRH et plus généralement des DRH vers le digital, 51 % des décideurs RH se considèrent aujourd’hui comme matures vis-à-vis du digital. Ils n’étaient qu’un tiers un an plus tôt. Pour les analystes de Markess, la digitalisation de la fonction RH est bien engagée, accéder à cette dimension numérique serait même la première des priorités pour les DRH.

Vers un SIRH agile

Pour le DRH, le corollaire de cette affirmation, c’est bien évidemment de disposer d’un SIRH qui répond à leurs attentes, tant dans les services rendus que dans l’adoption d’approches plus agiles, avec des expressions qui reviennent régulièrement comme réactivité, proactivité ou encore flexibilité. Le même virus du digital touche les métiers et la DSI…

C’est ainsi que sont évoqués la dématérialisation des documents RH, l’automatisation des processus de gestion, et tout ce langage associé à la transformation digitale et répliquée sur les RH : workflow, collaboration, mobilité, analytiques… Décidément, les RH sont clairement engagés dans ce qui fait l’actualité des IT !

Vers un DRH numérique

L’analytique est certainement l’élément le plus disruptif de la transformation digitale des RH, et le plus difficile à intégrer dans une culture RH qui reste éloignée de ce domaine. Comme le souligne Markess, les DRH manquent de culture ‘data driven’, même s’ils sont une majorité (67%) à affirmer que la valorisation des données RH est un sujet clé.

Ce qui ramène la DRH au niveau des métiers de l’entreprise, qui tous sont touchés par les enjeux de l’innovation et du numérique. C’est ainsi que l'intelligence artificielle, les chatbots, la réalité augmentée, les objets connectés... devraient inspirer de nouvelles pratiques aux DRH. Pour améliorer leur engagement (une priorité pour 30 % des DRH et responsables SIRH), optimiser l’expérience utilisateur (32%), et surtout un plébiscite pour fournir des services de qualité (60%).

On croirait entendre un marketeur engagé dans la transformation digitale...

Image d’entête 80415145 @ istock Askold Romanov

AUCUN COMMENTAIRE