83% des chefs d'entreprise américains considèrent que les travailleurs contractuels sont plus ou tout aussi productifs que les employés à temps plein.

L‘étude Work Market's 2016 Workforce Productivity Report vient bousculer la vision du monde du travail d’aujourd’hui et de demain : elle montre que les chefs d’entreprises américains sont de plus en plus sensibles aux travailleurs contractuels en alternative à leurs salariés.

A la recherche de compétences

Rappelons tout d’abord que dans de plus en plus de domaines, dans lesquels les technologies jouent un rôle toujours plus important, elles affichent un déficit de compétences qui les met en face de nouveaux défis. Dont celui d’accéder à des salariés plus attirés par les grandes organisations qui s’octroient sur certains métiers un monopole du travail.

Dans ces conditions, le modèle de l’emploi évolue, et de plus en plus d’entreprises américaines font appel à des ressources extérieures sous la forme non pas de travailleurs intérimaires - les sociétés d’intérim rencontrent les mêmes difficultés à recruter les compétences recherchées – mais de contractuels, de travailleurs indépendants rémunérés à la facture.

Aujourd’hui, environ un tiers des ‘emplois’ dans les entreprises américaines sont occupés par des contractuels. Si la tendance se maintient, ils seront la moitié avant la fin de la décennie.

Des contractuels productifs

Mais si la tendance est bien installée, la perception des entreprises évolue au profit de ces travailleurs. En particulier sur la perception de la productivité associée aux contractuels. L’étude en référence révèle en effet que 83 % des chefs d'entreprise considèrent les travailleurs contractuels comme plus ou tout aussi productifs que les employés à temps plein.

Pour prendre la mesure du phénomène, 78 % des chefs d'entreprise américains estiment également qu'il est possible que dans un proche avenir au moins une société du Fortune 2000 pourrait n’avoir pour employés à temps plein que des C-suite (CEO, CFO, CHRO, CMO, CIO, etc.), et le reste soit à temps partiel soit des travailleurs entrepreneurs.

Une vision à prendre au sérieux, 82 % des chefs d'entreprise conviennent que la productivité est l'un des meilleurs indicateurs de la réussite financière, ce qui milite pour faire appel à des travailleurs indépendants. Et pourtant, seulement 49 % des PDG et des présidents se déclarent impliqués dans les discussions sur la conduite de la productivité de leur entreprise.

Quant au recrutement de contractuels, c'est un pas supplémentaire des entreprises vers l’uberisation…

Image d’entête 617369300 @ iStock Andrew_Rybalko

AUCUN COMMENTAIRE