Le Cloud est devenu au fil des années l’une des clefs de la réussite d’une entreprise. En effet, cette plateforme permet d’améliorer les processus de travail et fournit en même temps des informations plus approfondies sur les données et l'accès aux clients. De plus, l’avancée technologique rend ce concept innovant de plus en plus accessible, surtout chez les organisations vieillissantes. Le Cloud hybride est un concept de Cloud à la fois privé et public autorisant la permutation des données à travers ces deux plateformes. L’entreprise devient ainsi plus flexible. Amazon et Google, entre autres, ont adopté ce modèle de système hybride.

Les avantages du Cloud hybride

Les rapports d’étude d’analystes sur ce sujet révèlent que le taux d’entreprises qui utilisent le Cloud hybride est extrêmement élevé. Les organisations mettent en place ce système, car il est plus flexible et plus rentable. Mais le principal avantage offert par cette plateforme est le fait d’avoir en place une structure privée directement gérable et ne nécessitant pas l’Internet public. Ce qui permet à l’entreprise de stocker des données stratégiques et protégées sur le Cloud privé, tout en se servant du Cloud public pour exécuter des applications moins stratégiques ou plus tournées vers le terrain et ses déclinaisons. La migration des applications d'entreprise sur le Cloud présente également des bénéfices à long et à court terme, notamment la réduction des coûts, une innovation accrue et des performances améliorées. En ce qui concerne le Cloud privé, les services ainsi que l’infrastructure sont maintenus au sein d’un réseau local, même si cette plateforme privée peut également être hébergée en externe.

L’intégration du Cloud hybride

Des solutions facilitent la connexion entre Cloud privé et public. Le Cloud public se montre par exemple plus pratique pour les workloads qui sont modifiés fréquemment. Ainsi, les applications de l’entreprise peuvent disposer d’un accès sur des données publiques lorsque la demande (sur internet, sur le Cloud…) est évaluée à la hausse.

Le Cloud hybride et le Big Data

Ce système hybride est très sollicité dans le traitement du Big Data. Une entreprise peut l’utiliser dans le but de stocker ses données de ventes, mais aussi d’autres informations. Puis, elle peut exécuter des requêtes analytiques dans le Cloud public, qui pourrait concerner des tâches informatiques exigeantes.

Les défis de l’intégration du Cloud hybride

 

1. Les coûts : Mettre en place un Cloud privé d’entreprise peut parfois s’avérer couteux, en particulier à cause des nombreux équipements que ce processus nécessite.

2. La sécurité : La question de sécurité ne doit pas être mise au second plan. L’entreprise doit s’assurer que les données sont suffisamment protégées et que seule une poignée de personnes y a accès.

3. Les données et les applications : L’entreprise doit être plus attentive sur le stockage des données comme des applications. En effet, l’intégration d’une nouvelle application constitue une partie importante du processus de développement.

4. La compatibilité : Avec deux infrastructures en place, la DSI est contrainte de gérer efficacement à la fois le Cloud public et le Cloud privé en utilisant un même outil.

5. Le réseau : Le réseau doit être régularisé. L’utilisation d’une bande passante importante dans ce système est plus que nécessaire afin d’éviter des conséquences sur d’autres applications.

Image d’entête 164475720 @ iStock Jesussanz

AUCUN COMMENTAIRE