Le condensé de l'actualité digitale Marketing et Communication commentée par le CMIT, le Club des directeurs marketing et communication de l’IT.

Avec aujourd’hui : Sandrine Duriaud (@SandrineLeysens), Marketing and Communication Manager, Southern Europe & UK, de Global Cloud Xchange, et membre du CMIT (@CMITfr)

Content marketing

Du Chief Content Officer au Content Marketing

Bien que certaines entreprises envisagent l'embauche d'un Chief Content Officer (CCO), il se révèle que l'introduction d'un exécutif n'a toujours pas été réaliste, et cela dans la plupart des entreprises. Mais dans le même temps, une étude menée en 2016 par Curata a constaté que 75% des entreprises augmentent leurs investissements dans le marketing de contenu, et 43% sont en augmentation des effectifs. Et toutes affichent un manque de compétences… Il leur faut trouver des outils et des hommes pour les piloter.

Source : MarketingProfs 

Le commentaire de Sandrine Duriaud :

Le contenu est clé pour les entreprises car il leur permet d’alimenter leurs stratégies d’inbound et d’outbound. Mais pour beaucoup d’entre elles, la production n’est pas encore industrialisée et elles cherchent encore comment s’organiser.   

Si les objectifs business, préambule à la mise en place d’une stratégie de contenu, sont décidés au niveau du board, l’identification des cibles et des sujets à aborder doit être confiée à une équipe constituée à la fois de marketeurs, mais aussi de fonctions plus « terrain », telles que les avant-ventes, sans oublier les chefs de produits. Ces équipes transverses peuvent plus facilement identifier les centres d’intérêt des clients/prospects ou des utilisateurs finaux, et construire ainsi un contenu pertinent susceptible de susciter l’engagement tant recherché. L’enjeu est ensuite de mobiliser les fonctions avant-ventes voire produits sur ces activités de réflexion et de production de contenu. Pas forcément évident quand on sait que leurs agendas sont déjà bien remplis par le cœur de leur activité qui est souvent prioritaire.

Influenceurs

Choisir la bonne plateforme marketing des influenceurs

L’intégration du marketing des influenceurs dans vos stratégies numériques est une stratégie de marketing efficace pour leurs marques. Et après ? Une plate-forme de marketing influenceur peut aider à vous assurer d'obtenir un rendement positif sur l'investissement et l'utilisation la plus efficace de votre précieux temps et de vos ressources.

Source : Business2Community 

Le commentaire de Sandrine Duriaud :

Recourir à une plateforme marketing pour les influenceurs peut être pertinent pour les identifier et gérer la communication. L’automatisation et la centralisation des actions marketing de manière générale permet entre autres de gagner en efficacité et d’en mesurer plus finement la performance. Il y a cependant des écueils à éviter pour assurer la pérennité de l’investissement. Tout d’abord, bien identifier ses besoins pour choisir le bon outil, s’assurer que les équipes sont convenablement formées. Certains outils peuvent paraître à première vue simple d’utilisation et bien souvent leur potentiel n’est pas complètement exploité sans une vraie formation. J’apprécie d’ailleurs beaucoup les plateformes qui mettent à disposition un Customer Success Manager qui apporte un vrai accompagnement dans le déploiement, parfois sans surcoût exorbitant. Et aussi, pouvoir utiliser l’outil dans la durée donc un outil simple et évolutif.

Et pour finir, bien garder à l’esprit que le marketing d’influence, c’est avant tout des humains qui parlent à des humains. Donc l’outil ne doit pas complètement remplacer l’interaction humaine pour garantir l’authenticité de la relation.

Mobile

Les stratégies de marketing mobile

Le smartphone devient l’outil le plus adapté de l’âge du digital. Jusqu’aux PC portables qui cèdent leur place sur la consultation des emails.

Source : Yourstory.com 

Le commentaire de Sandrine Duriaud :

Est-ce que le BtoB est concerné par le marketing mobile ? A première vue, on pourrait penser que c’est une préoccupation plutôt du BtoC. Pourtant, d’après une étude du SNCD en 2016, le nombre des emails en BtoB consultés en dehors des heures de bureau, donc sur smartphones, est en forte augmentation. Avec des répercussions directes pour le BtoB, puisque désormais pour être toujours plus proche des lecteurs, il faut :

Des emails et un site web responsives ;

Des appels à l’action adaptés à la consultation sur mobile, notamment au niveau des liens vers les pages d’atterrissage ;

Des messages adaptés à l’heure de lecture – est-ce que le lecteur va avoir à la même attention à accorder à un message commerciale le matin au petit déjeuner ou le soir après sa journée de travail ?

Ce qui représente les bases d’une stratégie marketing mobile pour le BtoB.

AUCUN COMMENTAIRE