Le condensé de l'actualité digitale Marketing et Communication commentée par le CMIT, le Club des directeurs marketing et communication de l’IT.

Avec aujourd’hui : Nathalie Chamblain (@nathchamblain) Marketing Director, Head of Marketing Southern Region at Sharp Business Systems, et membre du CMIT (@CMITfr).

1Bureau du futur

Retour de l’ISE 2017 : Le bureau du futur

De retour de l’ISE 2017 à Amsterdam, j’ai pu voir que le bureau du futur se dessine.

Alors que les dirigeants actuels, la plupart du temps Baby-Boomers, considèrent le lieu bureau comme faisant partie de l’identité de l’entreprise, de nombreuses études, dont l’excellente étude CBRE « Smart Worpkpace 2040 »,  montrent que les générations Y et Z qui arrivent dans le monde du travail n’ont pas du tout cette idée du bureau. Les nouvelles technologies font voler la notion de lieu unique de travail : il n’y a plus de limite géographique ou temporelle pour travailler.

Cela se traduit par des espaces non plus conçus pour des personnes (un bureau nominatif) mais conçus pour des tâches :

  • Des espaces de collaboration avec les collaborateurs travaillant sur un projet partout dans le monde (ils ne se déplaceront plus compte tenus des enjeux environnementaux et grâce aux nouvelles techno) : les écrans avec visio conférence se démocratisent ;
  • Des espaces de coworking près de chez soi dans lesquels on pourra échanger et partager des expériences : les écrans tactiles interactifs permettent de collaborer sur un véritable mur tactile ;
  • Des espaces favorisant la créativité pour aider à résoudre un problème : les écrans tactiles intègrent des solutions ludiques facilitant cette démarche ;
  • Des espaces de détente accessibles à n’importe quel moment.

Alors qu’elle expérience l’ISE 2017 nous laisse entrevoir ?

Lorsque j’arrive le matin sur le lieu de travail que j’ai choisi, je m’identifie par un badge ou mon empreinte digitale. Automatiquement, mon programme de la journée est identifié dans mon agenda à commencer par ma 1ère réunion.

La lumière, le mur d’images et le MFP de la salle de réunion où elle va se tenir s’allument, l’interface tactile de pilotage des devices de la salle et d’accès à mes docs dans le cloud également, les stores se lèvent, la climatisation se déclenche à la température qui a ma préférence. La machine à café se met en préchauffage.

Quand j’arrive devant la salle, je m’identifie sur un écran tactile pour rentrer et démarrer ma réunion. Chaque personne qui rentre dans la salle s’identifie, son nom apparaît automatiquement sur le mur d’images ainsi que sa fonction.

Je me connecte avec ma solution de vidéo collaboration à mes collègues au Mexique, grâce au mur d’images, j’échange avec eux comme s’ils étaient à côté de moi. Chaque participant accède à nos documents partagés dans le Cloud, les partage, et chacun peut les annoter pour donner ses instructions. En fin de réunion, les documents sont enregistrés, stockés et partagés dans le cloud.

On le voit bien, toutes les technos sont disponibles mais les dirigeants sont-ils prêts à tous ces changements ? Les ont-ils intégrés et anticipés ? Pas si sûr….

Lire aussi : Devoirs de rentrée : refondre vos bureaux

2Transformation digitale

Comprendre les clients dans un monde de transformation numérique

Au cours des dernières années, les PDG se sont concentrés sur la mondialisation et la transformation numérique. Mais lorsque l’on vit dans un monde où l’accélération du rythme du changement est devenu la norme, où l'introduction des nouvelles technologies numériques et de nouveaux modèles d'affaires a un impact considérable, les clients poussent à déterminer quels sont les objectifs importants pour eux, ce qu'ils veulent, et comment ils décident. Le risque d'une organisation en dehors de la vue des clients est qu’elle ne produise qu'un effet négatif.

Source : Business 2 Community 

  • Le commentaire du CMIT : Nathalie Chamblain

Voilà selon moi le sujet qui devrait occuper l’esprit de tous les CEO, quel que soit le domaine d’activité. Or, force est de constater que nous sommes bien loin de cela aujourd’hui ! Combien d’entre nous se heurtent à une incompréhension de nos dirigeants Baby-Boomers des comportements des nouvelles générations ? Ceci est valable aussi bien pour nos clients que nos collaborateurs. Combien d’entre nous ont réussi à généraliser une formation aux médias sociaux pour nos vendeurs ? Quels dirigeants sont convaincus de la nécessité de construire une marque employeur forte pour recruter et retenir les talents ? Les directeurs marketing ont encore un grand travail d’évangélisation à faire !

Lire aussi : Le Top des priorités du marketing : l’acquisition de nouveaux clients

3Marketing et communication

Le rapprochement du marketing et de la communication corporate

La frontière entre les deux métiers autrefois bien distincts de la communication corporate et du marketing - l'un communiquait, l'autre vendait - s'atténue sous l'effet des évolutions de la société. Le passage d'une communication institutionnelle à une communication plus anglée et personnelle, où des individus deviennent des ambassadeurs et dialoguent sans intermédiaire, se construit au travers des réseaux sociaux, des actions hors médias (sponsoring, mécénat, partenariat), et de la communication sur des idées et des valeurs.

Source : e-marketing.fr

  • Le commentaire du CMIT : Nathalie Chamblain

Il n’y a qu’à regarder les annonces pour les postes de Directeur Marketing pour se rendre compte que ceci est une réalité. Le Directeur Marketing se voit maintenant chargé non seulement de déployer la stratégie client et la marque client, mais également de plus en plus la marque employeur. Donc, au-delà du rapprochement avec la communication corporate, le Directeur Marketing se rapproche de la Direction des RH.

L’entreprise est aujourd’hui confrontée à la difficulté de recruter et de fidéliser les collaborateurs les plus jeunes. Ils sont en quête de plus qu’un simple employeur. Ils veulent partager, participer, comprendre. Ils sont prêts à s’engager dans une entreprise à laquelle ils croient et à devenir des ambassadeurs de leur marque. Pour cela, la communication sur les réseaux sociaux est clef, et celle-ci a toujours été de la responsabilité de la direction marketing. Elle se voit donc désormais chargée de véhiculer au travers des réseaux sociaux et des sites web les valeurs et les engagements de l’entreprise, et d’organiser la prise de parole des collaborateurs.

On voit que la transformation digitale et l’arrivée des générations Y et Z renforcent la place de la direction marketing au sein du Comité de Direction. Donc plus que jamais, les directeurs marketing de demain sont prêts à devenir les directeurs généraux de demain !

Lire aussi : Réussir la transformation digitale : 7 conseils pour les PDG

AUCUN COMMENTAIRE