Depuis que le télétravail existe, la question est posée, mais les réponses sont contradictoires…

Aux Etats-Unis, on voit de plus en plus apparaitre sur les courriels un acronyme, ‘WFH’. Il signifie « Working From Home ». Et ils seraient environ 25% des employés américains à avoir adopté le télétravail, selon le Bureau of Labor Statistiques.

Cette tendance est cependant loin de faire l’unanimité. Certains employeurs estiment que le télétravail entrave la collaboration et interfère avec l’innovation qui prend sa source dans la spontanéité des rencontres autour de la machine à café. Ses partisans soutiennent au contraire que le télétravail réduit les coûts immobiliers, attire plus de talents, et en les rendant plus heureux conduit les employés à être plus productifs.

Qu’en est-il exactement ?

Des milliers d’études qui portent sur ce sujet, il est difficile d’extraire un positionnement précis. Cependant, une chose ressort, qui ne va pas arranger celles et ceux qui recherchent un consensus pour prendre leur décision : chaque cas est particulier ! Plus précisément, les avantages du télétravail dépendent presque entièrement du type de travail effectué et de la culture de l’équipe où l’employé évolue.

Une étude réalisée par deux étudiants diplômés de l’Université de Standford sur la productivité d’employés chinois dans un centre d’appel a démontré que les employés qui travaillent à domicile passent 13,5% d’appels en plus que ceux qui appellent du bureau. Une autre étude, plus étonnante et qui a porté sur 35.000 documents universitaires, a révélé que les documents les plus cités, donc considérés comme les meilleurs, sont venus de co-auteurs éloignés de moins de 10 mètres...

Culture et environnement de travail

La première étude démontre que l’environnement de travail ne favorise pas toujours la productivité, tandis que la seconde rappelle que la proximité stimule l’innovation. Autrement dit, pour déterminer l’efficacité du télétravail, il faut prendre en compte la culture de l’entreprise, qui est aussi importante que le travail lui-même.

Pour résumer, lorsqu’une équipe ne se connait pas très bien, il est préférable de travailler en face à face. L’interaction entre les personnes donne aux gens le temps de créer des liens sociaux, qui vont faciliter la collaboration à distance et créer le niveau de confiance nécessaire pour être efficaces lorsqu'ils ne sont pas dans la même pièce.

Image d’entête 614418186 @ iStock Bimbimkha007

AUCUN COMMENTAIRE