Il est facile de résumer l’étude Indeed sur les emplois dans la cybersécurité : les demandes d’emploi ont doublé depuis 2015, l’éventail des profils s’est élargi et les salaires sont élevés.

Opportuniste, le moteur de recherche d’emploi Indeed a profité des Assises de la Sécurité pour publier une analyse sur les recherches/offres d’emploi liées à la cybersécurité en France et en Europe. Et c’est tant mieux car le sujet est soumis à polémique, il est donc intéressant de disposer d’une synthèse sur le marché de l’emploi dans la cybersécurité, même si celle-ci affiche des vides, nous le verrons ci-dessous.

A commencer par un regret, aucune indication précise n’est fournie quant au nombre d’offres d’emplois sur ce secteur, en France comme en Europe. On se contentera de la carte ci-dessous, qui donne des indications mini/maxi des annonces par département, avec une grande pauvreté d’offres sur la majorité des départements ! La marge des chiffres résumés allant du simple au double, nous nous contenterons d’évaluer une fourchette entre 1000 et 2000 annonces pour la métropole, ce qui reste à confirmer et à décrypter.

FR_CyberSecurity_Map

Nota : si 18% des offres concernent Paris, ce qui ne nous surprendra pas, l’exception de l’Ille-et-Villaine (20% des offres) provient de la présence de la DGA (Direction Générale pour l’Armement).

Recherches en forte hausse

Mêmes si la suite fournit une idée des tendances de ce marché, les chiffres sont extraits des profils des candidats qui ont déposé un CV sur la plateforme. Nous resterons donc prudents quant aux résultats de l’étude…

La part des recherches portant sur le secteur de la cybersécurité en France a plus que doublé en deux ans, passant de près de 40 recherches par million à plus de 80 par million. Cette augmentation de 151% relativement constante sur deux ans reste néanmoins inférieure à celle enregistrée au Royaume-Uni (+ 230 %) avec 220 recherches par million, ou en Allemagne (+ 277 %), mais elle est supérieure à celle des États-Unis (+ 103 %) qui a atteint cependant 450 recherches par million, marquant une plus forte maturité sur les problématiques de cybersécurité.

Interet-des-candidats

Profil des demandeurs diplômés

Les candidats affirmant avoir des compétences dans la cybersécurité affichent les diplômes suivants :

  • 23% - Master
  • 13% - Ingénieur
  • 13% - Licence
  • 11% - DUT
  •   7% - BTS

Pour Indeed, ces profils variés reflètent les compétences diverses nécessaires pour travailler dans la cybersécurité : des compétences techniques en programmation, en cryptographie, en architecture des réseaux, mais aussi en communication interne ou en intelligence économique.

Les rémunérations

Le tableau qui suit nous propose une répartition des salaires et compare la cybersécurité et la finance. Ce dernier a été retenu comme point de comparaison parce qu’il propose des salaires élevés. Le principal se situe entre 40 K€ et 100 K€. Les salaires en dessous de cette fourchette, qui concernent environ 27% des postes, correspondent certainement à des débutants ; les salaires au-dessus des 100 K€ font figure d’exception.

Repartition-des-salaires

Les salaires évoqués nous semblent assez réalistes, mais cela reste à confirmer... Nous aurions également apprécié une prise en compte de l'ancienneté sur le poste.

On notera par contre que sur le marché français le nombre d’annonces non pourvues dans la cybersécurité dépasse 50% de la demande totale. Et pourtant, les données recueillies par Indeed font état d’un intérêt croissant de la part des demandeurs d’emploi en France, tout comme en Allemagne, au Royaume-Uni ou aux États-Unis. Manque de mobilité des candidats, faiblesse de leur cursus universitaire, manque de compétences ? L’adéquation entre l’offre et la demande reste problématique sur le marché français des emplois informatiques !

Dernière remarque, et non des moindres, à aucun moment l'étude ne cite le métier de RSSI (Responsable Sécurité du Système d'Information)...

Image d’entête 660351502 @ iStock kmlmtz66

 

AUCUN COMMENTAIRE