L'actualité digitale et Marketing commentée par le CMIT, le Club des directeurs marketing et communication de l’IT.

Avec aujourd’hui : Christophe Boitiaux (@christopheboitiaux), Directeur Marketing et Communication à T-Systems France, et membre du CMIT (@CMITfr)

1Le marketing omnicanal renforce l'engagement du consommateur

Avec le marketing 4.0, le digital entre au coeur du marketing pour le rendre omnicanal. Désormais, tous les points de contact ou canaux disponibles doivent être mobilisés pour répondre au attentes et évolutions de comportement des consommateurs.. Source : e-marketing.fr
  • Le commentaire de Christophe Boitiaux :

Les consommateurs sont toujours connectés et attendent des marques une relation personnalisée et cohérente, quel que soit le canal utilisé.

Ainsi les entreprises ne peuvent plus fonctionner en silo, avec des équipes dédiées aux réseaux sociaux, d’autres au site e-commerce, d’autres encore aux points de vente physiques.

Les marques doivent devenir « phygital » et ainsi proposer une relation globale et personnalisée.

Ce nouveau paradigme est particulièrement exacerbé pour les biens de grande consommation, mais les acteurs du B2B ne sont pas pour autant à l’abri.

Vos clients acceptent-ils des messages incohérents entre votre site Web, votre présence sur des salons, ou bien encore vos prises de parole sur les réseaux sociaux ?

Mais attention, on parle bien de cohérence, pas d’uniformité. Selon les clients, le contexte ou bien encore le moment de la journée, il s’agit d’exprimer le même message mais avec diverses sensibilités.

Ainsi, on peut comprendre et même souhaiter qu’un DSI, un CEO ou un CMO communiquent de façon différente. Leurs messages seront ainsi complémentaires.

2Du marketing "consumer centric" au marketing "friend centric"

 

S'adresser à un consommateur ou à un ami, ce n'est pas la même histoire. Source : Les Echos 

  • Le commentaire de Christophe Boitiaux :

Ce ne sont que des mots…et pourtant cela peut tout changer. Les consommateurs achètent les marques qu’ils aiment avant tout car ils ont bien compris la notion de « consommacteur ». Ainsi, les entreprises ne peuvent plus avoir comme seul leitmotiv le profit ou la croissance du chiffre d’affaires. Elles doivent avoir une vision de la société, et ses représentants doivent être irréprochables. Les consommateurs deviennent vos amis si vos valeurs leurs sont communes. Ainsi, Tesla fait de très belles voitures, mais son fondateur Elon Musk veut avant tout changer le monde. Ses projets dans l’espace, ses voitures propres promettent un avenir meilleur pour les générations à venir. On achète (cher) les voitures Tesla pour cela, car on a le sentiment d’aider à changer le monde.

A contrario, les scandales du fondateur de Uber, Travis Kalanick, ont porté préjudice à l’entreprise et de plus en plus de consommateurs ont souhaité lui trouver une alternative. En France, des compagnies plus éthiques, telle que Chauffeur Privé, ont en profité. Uber l’a bien compris et a réalisé un très bon spot de pub mondial qui explique qu’ils ont compris leurs erreurs, les mauvais chemins empruntés…

Car oui, on peut accepter qu’un ami se trompe, agisse mal, à condition qu’il nous présente ses excuses et décide de s’améliorer. Il est donc indispensable de faire de ses clients des amis, payants certes, mais des amis qui diront du bien de votre marque et seront fiers d’acheter et d’utiliser vos produits..

38 raisons d’utiliser la vidéo marketing

Il est temps que toutes les entreprises envisagent la vidéo pour se promouvoir avec un outil polyvalent et rentable ! Avec les mobiles de plus en plus puissants, faire une vidéo de qualité convenable est devenu simple, alors découvrez donc 8 bonnes raisons d’utiliser la vidéo marketing ! Source : ActuMarketing.fr 

  • Le commentaire de Christophe Boitiaux :

Entièrement d’accord avec Anne-Sophie Fronek, la vidéo est devenue un incontournable medium pour les marques. Mais pour autant, ce n’est pas toujours facile de bien l’exploiter.

Les challenges sont de moins en moins financiers ou techniques, car cela s’est énormément démocratisé. On peut réaliser soi-même ou faire réaliser si la qualité le requiert des vidéos à des prix très abordables.

Le plus dur est de trouver le bon sujet. Car comme pour toutes vos démarches marketing, il faut proposer du contenu à valeur ajoutée. Il faut donc se poser les bonnes questions et comprendre les problématiques de vos clients.

Ont-ils besoin d’une démo, d’un témoignage client ? La vidéo doit-elle être courte ou un peu plus longue car le sujet le requiert ?

Ne tombez surtout pas dans l’excès de faire des vidéos pour tous les sujets. Adoptez une stratégie vidéo basée sur les questions suivantes : • Qu’est-ce qui intéresse mes clients • Qu’ai-je de pertinent et différenciant de mes concurrents à raconter ? • Quels sont mes objectifs ?

Ce dernier point est fondamental. Est-ce une vidéo pour augmenter le trafic sur mon site, pour augmenter le taux de conversion, pour générer du buzz sur les réseaux sociaux ?

Si vous fixez les bons KPIs, vous pourrez justifier le temps passé à la réalisation et ainsi continuer à en créer des nouvelles dans le cadre de votre stratégie digitale.

AUCUN COMMENTAIRE