Les directions financières ont considérablement augmenté leur intérêt pour les applications professionnelles, et près de 6 sur 10 se disent intéressées par le modèle du cloud pour leur déploiement.

Le déploiement d’applications professionnelles par les directions financières s’accompagne d’un intérêt tout aussi grandissant pour le cloud. Si elles sont généralement frileuses sur leur ERP, le cœur de la gestion de l’entreprise, préférant les architectures physiques ‘legacy’ sous contrôle de la DSI, elles se montrent plus ouvertes aux applications dans le cloud pour les nouvelles applications qui viennent compléter leur catalogue.

C’est ainsi que les attentes en matière de cloud SCPM (Strategic Corporate Performance Management) - budgétisation, planification, prévisions, rapports de gestion, modélisation et analyse financière des entreprises – demeurent fortes. Mais ce sont surtout le CRM, les RH, la paie et la gestion des frais de déplacement qui emportent l’attention des DAF, avec des déploiements en cloud qui sont devenus monnaie courante.

  • Le schéma qui suit montre le taux d’adoption des applications professionnelles de la finance dans le cloud, majoritairement en mode SaaS, vu par les DAF et par les DSI.

DAF-cloud-1

Cet engouement montre en revanche une certaine constance depuis le début de la décennie. En réalité, c’est moins une question de cloud que d’équipement en applications spécialisées. Les directions financières qui ne souhaitent pas s’équiper de ces solutions campent sur leur position, tandis que les autres évoluent plutôt doucement. A ce titre, les ‘petites’ organisations (dont la taille justifie cependant d’avoir un DAF) déplaceront certainement plus rapidement le traitement des transactions dans le cloud, cependant les grandes entreprises (dont le chiffre d’affaires dépasse le milliard de dollars) seront 80% à le faire.

  • Le schéma qui suit montre la progression de l’adoption des applications professionnelles de la finance dans le cloud, avec les déploiements effectués ou en cours, ainsi que par déduction le taux encore important des DAF qui ne sont pas équipés.

DAF-cloud-2

Notons que si les PME rejoignent les grandes entreprises dans leurs attentes en matière de CRM, leur demande est plus forte en matière de cloud pour le reporting, la budgétisation, la planification et la prévision, et d'autres fonctions SCPM.

Source : Etude du Gartner pour le FEI (Financial Executives International)

Image d’entête 528445468 @ iStock hofred

AUCUN COMMENTAIRE