Personne n’aime annoncer une mauvaise nouvelle, mais si vous êtes un leader vous devez affronter la réalité, et il faut bien y passer…

Annoncer une mauvaise nouvelle est une mission difficile, qui aura un impact direct sur le moral de vos équipes, voire sur la solidité de votre entreprise et la pérennité de ses emplois. Alors n’oubliez pas que le leadership est essentiel dans les moments difficiles.

Voici quelques conseils à suivre pour annoncer une mauvaise nouvelle.

N’allez pas au feu sans être préparé

  • Prenez un peu de temps à réfléchir à ce que vous allez dire. Surfer sur la vague ou improviser sont les meilleures façons de tomber dans les pièges que nous évoquons ci-après.

Ne vous réfugiez pas derrière des excuses

  • Vous cherchez l’empathie et vous démarrez votre intervention par « Je suis désolé… » Erreur, vous faites preuve de faiblesse et d’insouciance

Ne soyez pas désinvolte

  • Prenez le temps nécessaire pour s’assoir et parler, donnez des signes que vous avez des choses à partager, et non une information à donner, en passant…

Ne tergiversez pas

  • Il est toujours préférable d’aller droit au but. Si vous surchargez votre annonce d’informations, celles-ci sont souvent inutiles, et surtout elles laissent croire que vous êtes nerveux, ce qui porte atteinte à votre autorité.

Ne mentez pas

  • L’honnêteté et la transparence sont vos alliées. Alors ne dite pas que vous ne connaissez pas les réponses aux questions que l’on vous pose, sauf effectivement si c’est le cas, et fournissez les faits.

Image d’entête 659137442 @ iStock uzenzen

AUCUN COMMENTAIRE