Nous recevons en moyenne 43 e-mails par jour, dont 10 publicitaires. Alors quand nous souhaitons nous même communiquer par une campagne d’e-mailing, autant qu’elle soit efficace.

Que vous soyez un DSI en mal de communiquer dans une démarche de marketing de la DSI, un marketeur dans l’exercice de ses fonctions, ou à simple titre personnel pour communiquer avec votre communauté, nous pratiquons tous des campagnes plus ou moins importantes de communication par e-mail. Ainsi, 58% des décideurs envoient chaque semaine au moins un e-mailing. Et ce n’est pas près de se tarir…

Se pose alors la question de l’efficacité de cet e-mailing ? En effet, en B2B la moyenne d’ouverture se situe autour de 13%, dont 38% sont consultés sur smartphone. Nos amis du CMIT, le Club des Directeurs Marketing et Communication de l’IT, se sont posé la question et ont enquêté, ce qui a abouti à un livre blanc dont nous avons extrait l’infographie qui suit.

Que nous dit l’enquête ?

Tout d’abord que la grande majorité des professionnels considèrent l’objet du mail comme un élément déclencheur de l’ouverture. L’adresse de l’expéditeur a une grande influence sur les taux d’ouverture. La confiance et la connaissance de celui-ci jouent très fortement dans l’ouverture d’un e-mail.

Le message doit attiser l’intérêt du contact dès les premières lignes, un titre accrocheur est fortement recommandé. Et on constate que la personnalisation avec le nom du contact, selon son actualité, augmente également le taux d’ouverture.

Une base de données segmentée permet d’obtenir de meilleurs résultats, avec une amélioration de la délivrabilité et un taux de désabonnement en baisse. Pour de meilleurs retours, il est donc important de privilégier les envois ciblés plutôt que les envois de masse.

Un équilibre entre image et texte, avec un rapport de l’ordre de 40/60, est préconisé pour que l’internaute puisse avoir accès à l’information même s’il ne télécharge pas les visuels. Le texte doit être composé de phrases courtes, avec des verbes d'action, sur un ton direct et dynamique.

En BtoB, il est déconseillé de faire vos envois le week-end, tout comme le lundi matin (réunions et planification) ou le vendredi après-midi (le mail sera oublié).

L'infographie de synthèse du CMIT

infographie_emailing_2017-CMIT[2]

AUCUN COMMENTAIRE