Une étude d’IDC vient rappeler le rôle essentiel des RH dans la transformation digitale des organisations. « Les DRH sont essentiels à la réussite des politiques de transformation digitale des entreprises. »

84% des organisations européennes déclarent avoir achevé leur transformation digitale ou être en passe de le faire. La France se place légèrement au-dessus de la moyenne européenne, avec 86%. L’extrait de l’étude IDC que nous avons reçu ne donne pas la clé de répartition entre les achevés et les en-cours…

Concernant les RH, il apparaît que 80% des managers européens interrogés, et 84% des managers français, pensent que les RH jouent un rôle essentiel dans cette transformation. Ce qui se traduirait par une hausse du sentiment de fierté pour leur entreprise, exprimé par 86% des managers Français, contre 81% en 2016.

Trois freins RH majeurs

Pour autant, derrière ce paysage idyllique, où 81% des managers Français se disent prêts à recommander leur entreprise, se cache une réalité trompeuse, car 3 obstacles RH majeurs s’opposent à la réussite des politiques de transformation digitale de l’entreprise : la résistance au changement, le recrutement et la rétention des talents.

En France, les freins RH à la transformation digitale sont :

  • 45% - la résistance culturelle au changement ;
  • 32% - la capacité à fidéliser les talents ;
  • 30% - la capacité de recruter.

Ces chiffres sont plus exacerbés chez les managers français, en moyenne en Europe ils sont respectivement 43%, 27% et 25%.

C’est le recrutement qui en France est considéré comme le domaine RH qui apporte le plus de valeur ajoutée à l’entreprise, avec 55% d’avis favorables des managers. Suivent, mais très loin, le développement de carrière (33%) et les tâches d’administration du personnel (28%). On notera par contre que le délai moyen nécessaire pour embaucher est de 7 semaines et demi en France, c’est le plus long des 5 plus gros pays européens !

La frustration des managers

Les managers sont une majorité à estimer que les RH ont un rôle important à jouer pour atténuer le stress des collaborateurs. Mais dans le même temps ces mêmes managers expriment une grande frustration vis-à-vis des processus RH. Ils estiment qu’ils ont un impact négatif sur leur engagement en pesant sur le temps, l’énergie et la productivité.

C’est là que les technologies peuvent les aider. Cornerstone oblige, l’étude d’IDC évoque la planification des ressources humaines. Le besoin de compétences doit pourvoir être évalué et profiter d’outils de prédiction. Dans un avenir proche, l’amélioration de la planification RH devrait pouvoir tirer profit de l’apport de l’automatisation, de l’Intelligence Artificielle et du machine learnig.

Au final, pour recruter et fidéliser les compétences clés, l’étude évoque 5 axes d’amélioration des RH : une meilleure intégration des nouveaux collaborateurs ; les sondages internes et la mesure de l’engagement des collaborateurs ; la transparence dans la gestion de la rémunération et de la performance ; et les technologies.

Source : Etude « Future Business : Libérez vos talents » menée par IDC dans 14 pays européens pour le compte de Cornerstone, et présentée dans le cadre du Salon Ressources Humaines qui s’est tenu à Lyon le 21 novembre.

Image d’entête 525474940 @ iStock Zentangle

AUCUN COMMENTAIRE