Que vous occupiez un poste à responsabilité dans votre organisation, ou que vous soyez en charge d’un projet, que vous recherchiez un nouvel emploi, un canal de commercialisation, ou que vous envisagiez de créer votre entreprise, le moment est venu de réfléchir sur vos idées et projets, et de définir les priorités. Pas si simple, nous direz-vous ? Voici une méthode retenue par des milliardaires pour vous aider à définir vos priorités et vous guider dans vos décisions.

Les idées, les projets, les intentions sont là, mais la décision est difficile à prendre…, par quoi commencer ? De nombreuses méthodes existent, qui peuvent vous accompagner dans votre prise de décision. L’une d’elle à la faveur de certains milliardaires - comme Peter Thiel, le fondateur de Paypal et l’un des premiers investisseurs de Facebook - et fait même l’objet d’instituts qui l’enseignent. Elle porte un nom, Bullseye, et elle est particulièrement reconnue dans les domaines du commercial et du marketing.

La méthode Bullseye

Bullseye est une méthode d’analyse qui repose sur le calcul simple de la valeur attendue d’une initiative ou d’un canal de distribution, marketing ou commercial. A la base, l’analyse porte sur 4 critères :

  1. Combien le projet est prometteur
  2. Le temps pour le mettre en œuvre
  3. Le coût en cash
  4. La disponibilité des clients

Dans un tableau, et pour chaque idée, projet ou produit, chacun des critères est estimé de 1 à 10 (en colonne), une dernière colonne fait le score des quatre précédentes. Cette dernière définit la priorité par les possibilités potentiellement offertes.

Il n’y a pas de recette magique, Bullseye n’est pas un outil de précision, et il n’est pas dans le prédictif. Et il faut parfois faire des compromis. En particulier Bullseye permet de hiérarchiser les canaux de commercialisation et les initiatives marketing, mais il lui manque la dimension humaine.

Les plans sont inutiles, mais la planification est indispensable - Dwight Eisenhower Click to Tweet

Se donner 90 jours

Pour rendre cette méthode plus consistante, ses praticiens commencent par borner leur réflexion sur 90 jours (un trimestre). Une vision à court terme est plus facile à évaluer. Ils ajoutent également la notion d’intérêt personnel, les Anglo-saxons disent « How excited am I ? ». Et ils remplacent la notion de clients par celle de ROI (retour sur investissement). Sur cette base de temps, le tableau se transforme, avec pour chaque critère et pour les 90 prochains jours une évaluation de 1 à 5 :

  1. Temps requis
  2. Liquidités nécessaires
  3. Combien je suis ‘excité’ par ce sujet
  4. ROI à court terme (1 an)
  5. ROI à long terme (5 ans)

Certains praticiens vont plus loin encore, estimant que les champs temps et argent sont redondants et qu’ils ajoutent une complexité inutile. Lorsqu’il s’agit de prises de décisions non stratégiques, ils ramènent la grille d’évaluation à 3 critères - Combien je suis ‘excité’ par ce sujet ; ROI à court terme ; ROI à long terme -, et ils appliquent une échelle de points aux résultats pour mieux différencier les priorités. Par exemple une note de 1 apporte 10 points, une note de 10 rapporte 100 points. Visuellement et intellectuellement, l’ordre des priorités s’en trouve renforcé. Cela se traduit très simplement dans la réalité, certains canaux ont plus de valeur ou sont plus efficaces que d’autres… Nous vous déconseillons cette dernière approche qui, si elle est plus simple, réduit cependant la réflexion, ce qui n’est pas bon lorsqu’un projet est très engageant pour la personne ou l'entreprise !

Le framework Bullseye

Qu’enseigne-t-on dans les instituts qui supportent Bullseye ? La méthodologie en elle-même n’est qu’une première approche. Pour la mettre en pratique, ils proposent un cadre (framework) en 5 étapes dans lequel s’applique la méthodologie :

1Etape 1 : Brainstorming

Cette première étape de réflexion est destinée à vous aider à contrer les préjugés qui systématiquement viennent contredire votre projet et minent votre prise de décision. Posez-vous des questions comme comment des entreprises proches ou concurrentes fonctionnent, quel temps pour créer un produit, pour le tester, pour le commercialiser, à quel prix et combien de clients pour ce prix, quel coût d’acquisition d’un client, etc. Les réponses vont éclairer votre projet, et vous pourrez plus facilement le noter dans la grille.

2Etape 2 : Classement

Le classement aide à organiser les résultats obtenus avec le brainstorming. Le plus simple est évidemment de placer les priorités par ordre de points accumulés sur le tableau. Une autre méthode consiste à représenter les idées/projets sous des formes de tableaux divers, un graphique en colonnes, en lignes, en cercles, etc., et de faire varier l’échelle afin de pousser la réflexion et d’extraire des tendances qui vont accompagner la prise de décision.

3Etape 3 : Prioriser

Après les deux premières étapes, des projets, produits ou canaux de commercialisation émergent du rang et s’annoncent les plus prometteurs. Mais certains prendront trop de votre temps précieux, d’autres ont un ROI plus aléatoire, le prix ne pourra-t-être en adéquation avec le marché, ou il apparaît que l’excitation du départ pourrait se tarir rapidement. N’hésitez pas à mener plusieurs réflexions en parallèle. Vous devriez aboutir à un ordre de priorité plus solide.

4Etape 4 : Test

Il est maintenant temps de basculer vos idées dans le monde réel. Et de lancer une série de tests simples et bon marché pour valider votre décision. L’objectif n’est pas encore d’acquérir des clients - si votre produit est bon les premiers s’annonceront très vite – mais de répondre à des questions comme le coût d’acquisition des nouveaux clients, les potentiels de clients disponibles, ou la possibilité d’acquérir des clients par d’autres canaux ? Des petits tests ont un coût faible, mais ils donnent une idée approximative de l’efficacité et du potentiel d’un projet.

5Etape 5 : Focus

A l’issue des étapes précédentes, vous disposez d’une vue plus précise sur les produits ou projets les plus prometteurs. Il est temps de débloquer vos ressources vers ces canaux. Pour faciliter l’acquisition des premiers clients, concentrez-vous plutôt sur un projet à la fois. Et expérimentez continuellement afin d’optimiser la croissance du projet retenu. C’est en plongeant toujours plus profond dans un projet que vous découvrirez les tactiques qui vous permettront d’être plus efficaces et de rencontrer le succès.

Le cadre que nous venons de décrire est destiné à vous aider à zoomer sur les meilleures idées, aussi rapidement que possible et à moindre coût, tout en jetant un large filet : d'où la métaphore Bullseye (tirer dans le mille).

Image d’entête 637525884 @ iStock Teerapol24

AUCUN COMMENTAIRE