Julien Vimch
Julien Vimch

Doit-on risquer de perdre la propriété intellectuelle d'une entreprise au profit de parts de marché ? Expertise de notre influenceur anonyme Julien Vimch, CISO d'un grand groupe de luxe

La propriété intellectuelle, le secret des affaires, le tour de main … sont autant de connaissances qui font le cœur et la richesse d'une entreprise. De fait, elle doit les protéger contre le risque de vol ou de copie.

Comme le présente l'article des Echos du 3 Nov 2015, « Pactiser avec le diable [chinois en l'occurrence ndlr] ou mourir seul » (1), développer un partenariat est un choix stratégique dont il faut savoir estimer les avantages et conséquences pour permettre le développement sur le long terme de l'entreprise.

Une telle association peut représenter des risques de pertes de propriété intellectuelle. Mais, a contrario, si elle est réussie, elle ouvre la possibilité de fortement accélérer la croissance et la conquête de nouveaux marchés.

Les risques

A la suite du partage d'information et de la création du site de montage des Airbus à Tianjin en Chine (2), on aurait pu imaginer que les ventes d'Airbus soient largement plus importantes que celle de son unique concurrent Boeing (à ce jour), mais les experts estiment que ce n'est pas le cas (3). Lorsqu'on voit la présentation du nouvel avion C9194 qui viendra concurrencer l'A320 et le B737, ne doit-on pas se poser la question du risque relatif ou du partage d'expérience avec un partenaire plus nationaliste qu'intègre ?

De plus, ce choix d'Airbus impose aujourd'hui à Boeing de mettre aussi en place une usine d'assemblage en Chine de ses modèles!

De nombreux exemples de vol d'information, tel celui-ci, rappellent l'importance d'analyser et identifier les risques lors d'un partenariat.

La notion de propriété intellectuelle en Chine a été adoptée récemment ; très exactement lors du 7ème Congrès en septembre 1990 après avoir été pendant longtemps décriée par la révolution. On peut donc croire que ce n'est qu'à partir de cette date que la création, la recherche ou l'innovation ont commencé dans ‘l'empire du milieu’, et donc qu'il a été nécessaire pour le pays de protéger sa production intellectuelle. Il est très probable qu'avant la copie était légale. Un changement qui prend du temps à se mettre en place encore aujourd'hui.

Peugeot semble tirer parti d'un partenariat positif avec DongFeng, mais on peut se poser des questions pour Areva avec le partage de technologies tel qu'il est mis en place dans le cadre de l'accord avec CNNC le 2 novembre 2015. Quels sont les enjeux et les risques pour l'entreprise ouvrant son savoir-faire à un potentiel concurrent de demain ?

Plus largement et de l'autre côté du monde, le Safe Harbor est aussi un choix de partenariat pour beaucoup de sociétés. Initialement, l'objectif était de protéger les données personnelles des Européens alors que celles-ci sont hébergées dans des datacenters aux US. Ce contrat entre les US et l'Europe indiquait que la NSA (CIA, FBI, etc.) n'exploiterait pas les données personnelles, n'utiliserait pas des clefs de chiffrement des sociétés privées US fournisseurs de service SaaS… bref, respecterait l'intégrité des données stockées dans les Cloud US. Le Safe Harbor vient enfin d'éclater après plus de deux ans de prise de conscience à la suite des révélations d'Edward Snowden (5), mettant fin à une certaine hypocrisie. Cependant, il est normal et compréhensible, qu'au titre de la sécurité et de la protection des civils, les données personnelles soient filtrées pour prévenir des actes terroristes. La puissance de traitement de ces informations par les US apporte à tous leurs alliés des données cruciales pour la sécurité des états.

Mais de quoi les entreprises avaient-elles peur avec le Safe-Harbor ?

Ce n'est pas pour la publication des données personnelles pour lesquelles il y avait un risque, mais bien pour le risque d'accès aux secrets de fabrication et propriété intellectuelle des entreprises. En effet, les données personnelles sont déjà largement publiées sur Internet dans les réseaux sociaux, lesquels informent leurs utilisateurs qu'ils vont les revendre à des sociétés commerciales. Il est donc peut-être un peu tard d'élaborer une loi qui protège les Hommes qui ne prennent pas conscience de l'engagement pris alors qu'ils acceptent les conditions générales d'utilisation du site ; qui par ailleurs sont souvent illisibles !

Les Cloud sont hébergés majoritairement aux US. Alors que des pays européens se mobilisaient contre l'hégémonie des grands acteurs américains de l'Internet (GAFAM (6)), le Président Obama a indiqué le 15 février 2015 que « Nous avons possédé Internet. Nos entreprises l'ont créé, l'ont fait grandir, l'ont perfectionné » (7) ; ce qui laisse présager effectivement la volonté des USA de posséder l'information, nouvelle richesse de demain.

Peu d'entreprises américaines ont tenté de s'opposer à l'administration et la juridiction de leur pays lors des investigations menées par la NSA. De plus, Google comme Amazon ou Facebook sont à l'opposé de la notion de protection des données personnelles puisque ces sociétés les revendent à d'autres sociétés commerciales. Microsoft n'est pas en reste non plus avec une volonté maintenant ouverte de collecter aussi le maximum d'information en profitant de sa position dominante, comme c'est le cas avec Windows 10 et le compte obligatoire OneDrive où vous irez forcément stocker un jour des informations. Même les fournisseurs d'anti-virus comme Symantec s'engagent dans la collecte de données !

Lire la suite de l'expertise part 2

1 -  http://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/021447807664-pactiser-avec-le-diable-ou-mourir-seul-1171685.php. 2 -  http://www.ladepeche.fr/article/2008/09/28/478180-airbus-lance-1re-usine-hors-europe-mieux-progresser-chine.html 3 - http://www.lesechos.fr/industrie-services/air-defense/021347737631-la-chine-commande-300-avions-a-boeing-1158356.php http://www.lesechos.fr/industrie-services/air-defense/021613280439-airbus-a-livre-un-nombre-record-de-635-appareils-en-2015-1191912.php#xtor=EPR-8-%5B18_heures%5D-20160112-%5BProv_%5D-2017765%402 4 - http://www.lesechos.fr/industrie-services/air-defense/021446930121-la-chine-devoile-le-c919-son-premier-avion-de-ligne-1171345.php 5 -  http://www.lemonde.fr/pixels/article/2015/10/09/donnees-personnelles-la-seule-solution-est-que-les-etats-unis-acceptent-de-modifier-leur-legislation-nationale_4786529_4408996.html 6 -  Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft 7 -  http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2015/02/17/32001-20150217ARTFIG00254-les-europeens-outres-par-les-propos-d-obama-sur-la-creation-d-internet.php

AUCUN COMMENTAIRE