Chaque DSI est différent, et chaque entreprise où il évolue est différente. Cependant, les analystes de Deloitte ont identifié quatre rôles fondamentaux du DSI, de quoi permettre à l’entreprise et à son DSI de se mettre en adéquation.

Que fait une entreprise qui cherche à recruter un DSI ? Elle définit le poste en fonction de ses objectifs et recherche le candidat dont les talents répondront à ces mêmes objectifs. Dans la réalité, la description du poste est souvent rédigée en termes génériques, tandis que la priorité va vers les attentes immédiates.

Si en théorie les facteurs décrits dans les définitions de poste varient selon l’entreprise, son management, son âge et sa maturité, sans oublier une dose de disruption généralement bienvenue, le choix des candidats sera souvent lié à des catalyseurs concentrés sur l’opérationnel. Actuellement, par exemple, le risque et la sécurité figurent parmi les catalyseurs du moment.

Pour autant, l’entreprise, son marché, ses stratégies, ses outils, et ses priorités vont évoluer dans le temps. Le profil recherché aujourd’hui ne sera probablement plus le même demain. Bien évidemment, le DSI saura évoluer, se transformer, et transformer sa DSI. Il ne s’agit pas ici de transformation numérique, même si cette démarche s’impose, mais bien de s’assurer que la DSI continue de répondre aux attentes de son entreprise.

Les 4 rôles du DSI

Il existe selon Deloitte quatre pivots qui définissent le principal du profil du DSI. Il s’agit d’autant de rôles que le DSI devra assumer à un moment ou à un autre, voire en permanence. Chacun d’entre eux devra être passé en revue, et le DSI devra mettre l’emphase sur ces rôles à un degrés variable en fonction des contextes de l’entreprise et de son évolution dans le temps.

The-Four-Faces-01

Ces rôles, Deloitte les assimile à quatre faces d’un même personnage, le DSI/CIO.  Celui-ci devra être un opérateur, un technologue, un catalyseur et un stratège.

1L’opérateur

Le DSI opérateur est celui qui collabore avec l’équipe de direction et son organisation IT pour fournir des systèmes d’information et une infrastructure IT fiables et performants. Il est chargé d'identifier les améliorations de coûts et de productivité, de développer des cadres de sécurité pour les actifs informatiques, d'augmenter la maturité des processus informatiques et d'améliorer leur intégration.

Le langage de l’opérateur intègre les métiers et la stratégie commerciale, les services et leurs coûts, le support, la sécurité, le SLA, les projets, le contrôle et la gouvernance, l’obsolescence technologique et les risques fournisseurs.

2Le technologue

Le DSI technologue a en charge l’évaluation des technologies, la définition des architectures techniques, la gestion de la complexité et l’accroissement de l’agilité. Il optimise l’usage des technologies dans l’entreprise.

Le langage du technologue intègre les architectures, la standardisation, l’innovation technologique, la vision technique de l’organisation, l’ingénierie, et le chiffre d’affaires de l’entreprise (ou tout du moins les stratégies pour l’augmenter).

3Le catalyseur

Le DSI catalyseur définit une vision claire de la transformation opérationnelle de l’entreprise et de sa DSI, il gère les programmes de changement complexes, tout en continuant à fournir des services informatiques fiables.

Le langage du catalyseur intègre la vision et les objectifs des capacités IT pour soutenir l’innovation, les objectifs et modèles de transformation des processus et de l’entreprise, ainsi que les relations avec le personnel et avec les dirigeants.

4Le stratège

Le DSI stratège est chargé d'améliorer la valeur du portefeuille d'investissements informatiques et d'avoir une vision à long terme des investissements technologiques. Il développe et améliore les capacités technologiques de l’entreprise au travers des partenariats.

Le langage du stratège intègre la stratégie informatique et les processus de développement et de gestion, les ressources et leur ajustement, la gouvernance, la communication, la valeur et la performance financière, et les analytiques.

AUCUN COMMENTAIRE