Illustration of a man on a cliff edge digging the ground

Le constat est alarmant, trop d’entreprises françaises ne prennent pas au sérieux les risques liés à la cybersécurité et se mettent ainsi en danger.

Les entreprises continuent de négliger les habitudes et les comportements à risque de leurs employés, ce qui représente une menace pour la sécurité et le respect de la vie privée. Telle est la conclusion d’une étude menée par Sharp auprès de 6.000 professionnels européens.

Les chiffres sont là, près de 10% des employés de bureau ont déjà connu une brèche de sécurité, et 1 sur 12 avoue qu’il a accès à des informations qu’il est censé ne pas pouvoir consulter.

La mobilité et le cloud

L’étude pointe certaines pratiques, comme la mobilité, l’accès aux données en tout lieu avec le phénomène du BYOD, ou encore l’usage de clouds publics non sécurisés. Notons que 75% du personnel est désormais mobile et 81% des employés ont pris l'habitude de consulter des documents professionnels en déplacement.

Pour mesurer l’étendue de la dérive, les chiffres parlent d’eux-mêmes :

46% des employés français affirment utiliser régulièrement leur propre tablette, téléphone ou ordinateur plutôt que ceux mis à disposition par l'entreprise, tout simplement parce qu'ils sont plus habitués à s'en servir ! On atteint même les 55% chez les membres de la génération Y, 53% parmi les employés des ressources humaines, et 55% chez les membres des équipes IT !

Autre pratique à risque, le cloud public, et en particulier les services de stockage de données. 30,8% des employés utilisent régulièrement des sites publics de partage de documents et 28,6% avouent stocker des informations et documents professionnels sur un Cloud public, même sans autorisation de leur direction.

Parmi ces employés imprudents, 38% travaillent au sein des ressources humaines, et mettent donc en péril des informations sur le personnel de l'entreprise en les stockant sur des espaces non sécurisés.

Et Sharp de rappeler que les risques ne se limitent pas à l'univers digital : plus de la moitié des employés interrogés (52,8%) signalent que leurs collègues abandonnent souvent des pages imprimées dans l'imprimante - sans tenir compte qu'une personne pourrait tomber sur des informations qu'elle n'est pas censée pouvoir consulter…

Image d’entête 502496738 @ iStock mrhighsky

AUCUN COMMENTAIRE