Le manque d’usages sur les wearables, les objets connectés personnels, entraîne un rapide désintérêt des 'early adopters' pour ces équipements. Le marché américain de l’IoT grand public est entré en phase de désenchantement pour les utilisateurs.

On connaît l’effet gadget qui influe à l’initial des usages des équipements électroniques. Mais alors que le marché est en croissance, il est inquiétant de constater que les wearables, les objets connectés personnels, sont abandonnés à un rythme élevé. Pour preuve, 14 % seulement des Nord américains qui ont acquis un objet connecté, principalement un bracelet de fitness ou une montre, continuent de l’utiliser. Leur nombre était de 21 % en 2015 !

Les principaux propriétaires de ces gadgets sont la génération Y (28-35 ans) et la génération Z (18-27 ans). Les plus de 36 ans représentent un très faible contingent parmi les utilisateurs. Sur le marché de l’Internet des Objets, les plus jeunes consommateurs sont considérés comme les ‘early adopters’. Ils sont également les premiers à s’en désintéresser et à s’en détourner si quelque chose ne leur convient pas. Pourquoi ?

La vision des analystes

Pour les analystes de Forrester Research, à l’origine de cette étude qui a porté sur 60 000 Américains et 6 000 Canadiens, les jeunes générations font le constat que ces produits ont échoué dans la tentative de leur donner satisfaction. La majorité d’entre eux attendent encore la ‘killer app’, l’application qui les fera rêver et qui les fera définitivement pencher pour les objets connectés.

Pourquoi avoir abandonné votre wearable ?

  • 25 % des utilisateurs affirment qu’il n’a pas répondu à leurs attentes ;
  • 23 % par manque de connectivité intégrée ;
  • 21 % par manque de fonctionnalités entraînant une utilisation limitée.

Un marché de croissance

Erreur de jeunesse ou tendance du marché ? Les avis sont partagés. Cependant, personne ne se risque à affirmer que les wearables sont un échec ! Pourtant les chiffres ne sont pas encourageants, la courbe d’adoption des équipements personnels marque un net ralentissement dans sa progression. Avec un taux annuel de croissance qui est quand même de 24,8 % pour les 5 prochaines années. Jusqu’à atteindre une estimation de 162,9 millions d’unités livrées en 2020.

IoT-wearables-2020

Les obstacles demeurent nombreux et empêchent l’adoption massive qui nous avait été annoncée. Ces obstacles sont le manque de précision et le manque d’utilité environnante des équipements, la réglementation et les préoccupations autour des données relevant de la vie privée.

La santé et l’entreprise

Une tendance émerge, cependant, l’exploitation des données de santé, au domicile, chez les patients, mais également dans les entreprises. La recherche de l’efficacité, dans le cadre des entraînements sportifs, de l’amélioration des services liés aux soins, ou d’une manière plus inattendue de l’amélioration de la productivité sur le poste de travail, sont les trois domaines moteurs.

C’est donc principalement le secteur de la santé qui entraîne le marché des wearables. En la matière, les géants des technos montrent l’exemple : Apple, Google et Samsung investissent massivement dans ce secteur. Cependant, il faudra du temps pour que leurs travaux viennent enfin alimenter un marché de masse… En attendant, si les achats d’équipements personnels connectés demeurent forts, emmenés par la nouveauté et le passage du geek à Monsieur Toutlemonde, le taux d’utilisation restera faible et pourrait continuer de baisser.

Une leçon pour l’industrie et pour les entreprises qui souhaitent se lancer sur le marché de l’IoT et des équipements connectés pour le grand public.

Image 61335362 @ iStock antoniokhr

AUCUN COMMENTAIRE