Alors que s’ouvrent les Etats Généraux de la Cloud Week, la parution du 11ème Baromètre Markess des Prestataires de solutions du Cloud Computing, dont nous avons pu prendre connaissance en exclusivité, vient confirmer que tous les indicateurs du cloud en France sont au vert. Malgré que ces mêmes prestataires vont devoir affronter 3 grands enjeux dans les années à venir.

Pour prendre le pouls d’un marché, rien de mieux que de se tourner vers ses prestataires. S’ils s’affichent optimistes, c’est que le marché se porte bien, et si c’est le contraire… Pour le Cloud Computing en France, tout va bien, selon les analystes de Markess, qui vient de publier son 11ème Baromètre des Prestataires du Cloud réalisé en juin 2017, les indicateurs sont dans le vert.

Des chiffres à pâlir d’envie…

Quelques chiffres pour étayer cette affirmation, les prestataires de solutions de cloud en France sont :

  • 83% à estimer que la valeur moyenne des contrats par client va augmenter ;
  • 55% à estimer que leur carnet de commandes affichera une forte hausse avant la fin de l’année ;
  • 47% à estimer que le nombre d’entreprises clientes sera en hausse sur la même période.

Point fort du cloud en France, sans surprise dirions-nous, le SaaS (Software-as-a-Service). Avec 63% des prestataires qui jugent que la demande de la part des clients et prospects sera en très forte évolution positive, le SaaS confirme son rôle de dynamiseur du marché du cloud.

Du coup, le cloud public comme le cloud privé – même si le premier prend les devants sur le second – s’affichent quelque peu en retrait, mais malgré tout avec un fort dynamisme. IaaS et PaaS, en retard en France par rapport aux pays anglo-saxons, sont cependant prédits à un brillant avenir.

Les grands enjeux des 5 prochaines années

Reste que trois grands enjeux pour les années à venir, Markess se projette à 2020, pourraient assombrir ce tableau. Nous sommes là encore en terrain connu, mais il est toujours bon de le rappeler :

  • Le RGPD

76% des prestataires concèdent que le RGPD aura une incidence, mais ils ne sont que 45% à envisager d’héberger leurs solutions dans des datacenters conformes au RGPD. Les chantiers vont porter sur le SLA, la normalisation des solutions et processus internes, et la responsabilité en matière d’hébergement des données.

  • La carence des compétences en cloud

65% des prestataires jugent difficile à très difficile de trouver et recruter des compétences et des talents spécialisés dans le cloud en France. Une situation qui pour la moitié d’entre eux pourrait se traduire par une augmentation des salaires des spécialistes du cloud.

  • Le développement d’expertises pointues

Intelligence Artificielle et machine learning, nouveaux usages mobiles et IoT, les technologies se marient bien volontiers avec le cloud et vont nécessiter des expertises de pointe pour accueillir les projets. Leur impact sera certes positif, mais les prestataires vont devoir s’adapter et recruter…

Suivent en exclusivité quelques infographies extraites du baromètre conjoncturel de l’activité des prestataires de cloud computing :

Evolution du marché des solutions et services de cloud

MARKESS BAROMETRE CLOUD EDITION 2017 -2

Evolution de la demande en cloud

MARKESS BAROMETRE CLOUD EDITION 2017 -3

Evolution de la demande selon les clients (grandes entreprises, ETI, PME, etc.)

MARKESS BAROMETRE CLOUD EDITION 2017 -4

Des indicateurs dans le vert

MARKESS BAROMETRE CLOUD EDITION 2017 -5

La valeur des contrats repart à la hausse

MARKESS BAROMETRE CLOUD EDITION 2017 -6

6 actions prioritaires conduites avant fin 2017

MARKESS BAROMETRE CLOUD EDITION 2017 -7

L'incidence de la GDPR

MARKESS BAROMETRE CLOUD EDITION 2017 -8

Les enjeux des compétences et des talents

MARKESS BAROMETRE CLOUD EDITION 2017 -9

Méthodologie

MARKESS BAROMETRE CLOUD EDITION 2017 -10

Prestataires ayant participé

MARKESS BAROMETRE CMARKESS BAROMETRE CLOUD EDITION 2017 -11

AUCUN COMMENTAIRE