L'actualité digitale et Marketing commentée par le CMIT, le Club des directeurs marketing et communication de l’IT.

Avec aujourd’hui : Carole Winqwist (@CWinqwist), VP marketing de Bonitasoft, et membre du CMIT (@CMITfr)

1SEO, en agence ou en interne ?

Recruter une agence de référencement (SEO) ou créer sa propre équipe interne ? Ce n’est pas seulement une question de budget…

Source : Business2Community 

  • Le commentaire de Carole Winqwist :

Je pense que le choix d’avoir une équipe dédiée ou de passer par une agence se pose dès que l’équipe marketing a une taille suffisante. Pour les entreprises de plus petite taille, passer par une agence externe pour analyser la situation, mettre en place des best practices et former l’équipe qui gère le site est plus approprié. Il est vrai que le SEO doit être un concept présent à l’esprit de chaque personne intervenant sur le site web. Une mise à jour régulière des connaissances par un prestataire externe doit-être prévue, car les logiques SEO continuent d’évoluer en permanence.

2Account Based Marketing

Et si, plutôt que d'appliquer des stratégies de marketing globale à tous vos clients, vous élaboriez des stratégies de marketing très personnalisées et spécifiques, sur mesure pour chaque compte ?

Source : Business2Community 

  • Le commentaire de Carole Winqwist :

L’Account Base Marketing est un concept en vogue qui suppose deux changements majeurs dans la manière dont le marketing et les ventes opèrent. Tout d’abord, il doit y avoir un alignement et une collaboration parfaite entre les ventes et le marketing, car il s’agit avant tout d’un plan stratégique utilisant les deux composantes en parallèle. Par ailleurs, l’account base marketing suppose d’aller beaucoup plus loin dans la personnalisation des contenus, que ce soit des contenus formalisés (événement, brochures) ou plus de l’ordre du discours. Alors, avant de vous lancer, sachez que cela ne sera pas un chemin linéaire et que cela demande beaucoup de temps homme.

3Coûts et gains du marketing d’influence

Rakuten Marketing a publié les résultats de sa nouvelle enquête sur l’état du marketing d’influence. Dont le constat est pour le moins mitigé sur le ROI…

Source : ecrirepourleweb.com 

  • Le commentaire de Carole Winqwist :

Le retour sur investissement du marketing d’influence est forcément difficile à mesurer, à moins de s’appeler Nike et de demander à un chanteur connu de poster un tweet avec vos produits. Dans le BtoB, il est cependant incontournable car il participe à la construction de la marque de manière beaucoup plus qualitative que la publicité. Le travail avec des influenceurs, payants ou non, est une des composantes clé de la génération de trafic organique. Par contre, il faut être vigilant à ce que le travail réalisé par l’influenceur génère la bonne audience, car on peut voir ses chiffres de social media s’envoler sans pour autant toucher son cœur de cible.

4Marketing : les femmes, meilleures que les hommes ?

Qui sont les CMO qui s’investissent le plus sur les réseaux sociaux ? Qui guident la transformation de leur entreprise ? Qui s’ouvrent au changement ?

Source : ladn.eu 

  • Le commentaire de Carole Winqwist :

Je ne commenterai pas trop sur le sujet car on pourrait dire que j’ai un parti pris ;-). Pourtant je continue de me poser la question suivante : pourquoi les femmes sont-elles sur-représentées dans les équipes marketing et aux niveaux de management intermédiaires alors qu’elles sont sous-représentées aux postes de CMO (1/5) ? Encore un de ses syndromes d’évaporation inexpliqués…

AUCUN COMMENTAIRE