Sachez que si vous avez ces compétences, aucun robot ne pourra s’emparer de votre travail… pour le moment !

Dans les 15 pays les plus développés, 5 millions d’emplois seraient menacés par la robotisation. Dans d’autres pays ou secteurs, comme l’industrie du vêtement au Cambodge et en Indonésie, ce serait plus de la moitié de la main d’œuvre qui serait menacée.

Et pourtant, il est des compétences que les robots ne peuvent menacer. En voici 8 sur lesquelles, pour le moment, vous ne risquez pas de voir un robot menacer votre job. Mieux encore, elles sont cessibles, c’est à dire qu’elles peuvent vous aider à changer de secteur et à faire progresser votre carrière…

1Compétences de résolution de problèmes complexes

Certains robots donnent l’impression d’être ‘smart’, c’est à dire ‘intelligents’. En réalité, ils ne savent faire que ce que le programmeur leur a dit de faire. Attention cependant à l’exception du machine learning, dont la rétroaction au fil du temps alimente l’intelligence. Mais pour le moment, dès que la problématique est complexe et non plus seulement liée à des process, qu’elle nécessite de résoudre des problèmes difficiles à l'aide de la pensée analytique, de la modélisation de cause à effet, les arbres de décision, etc., l’homme restera le maitre.

2Compétences en gestion de projet et du personnel

Les entreprises mènent de nombreux projets qui nécessitent d’être encadrés. Même si la gestion de projet peut être outillée et en partie automatisée, ces solutions ne peuvent pas gérer des réalisations organisationnelles du début à la fin. En outre, la gestion du personnel englobe de nombreux sujets, de la psychologie aux problèmes juridiques liés aux ressources humaines. Les robots ne peuvent pas gérer de manière réaliste toutes les choses que les experts en ressources humaines font.

3Compétences sportives

Les athlètes professionnels consacrent énormément de temps au conditionnement de leur corps, à l'apprentissage de nouvelles compétences, et à perfectionner les techniques qu'ils connaissent déjà. Tout pour se donner les meilleures chances d'exceller contre les autres athlètes. Loin des machines. Nous passons également beaucoup de temps à regarder ces athlètes s’exprimer dans leur sport, individuel ou d’équipe. Mais qui veut regarder des robots courir après un ballon de foot ?

4Compétences de confiance et de leadership

La confiance aide à aller plus vite dans la vie en la rendant plus facile en réseau avec les gens, à faire valoir vos compétences, et à donner vos avis. C’est une caractéristique essentielle pour certains emplois, par exemple dans le secteur juridique. Les compétences en leadership sont tout aussi précieuses, car elles vous aident à montrer l’exemple aux autres et à les encourager à mettre en commun leurs talents pour atteindre les objectifs communs. Les robots ne peuvent pas imiter les compétences de confiance ou de leadership dans la mesure où ce sont des machines programmées.

5Compétences en pensée critique et jugement

Si les robots sont capables de pensée critique et de faire des jugements, ces compétences proviennent de connaissances accumulées de leurs programmeurs. Mais même les robots ‘instruits’ peuvent ne pas être en mesure de prendre des décisions fondées sur ce qu'ils savent aussi rapidement que les humains.

6Compétences en empathie

Même les robots les plus avancés ne peuvent pas pratiquer véritablement une compétence essentielle : faire preuve d'empathie, ou comprendre ce que les gens ressentent. Cette compétence est particulièrement utile si vous travaillez dans certains domaines où l’humain domine, comme par exemple dans le social, ou pour la santé.

7Compétences d'écoute

Il est difficile de réussir dans un travail sans capacité d'écoute bien développée. Les personnes au service de la clientèle doivent écouter les clients et faciliter l’expression de leurs frustrations. Les psychologues écoutent les patients pour diagnostiquer des problèmes et identifier les détresses connexes. Ce ne sont que deux exemples d'emplois où les gens se fient constamment leur capacité d'écoute.

8Compétences en robotique et en maintenance

C’est généralement l’argument des défenseurs de la robotisation : s’occuper des robots va créer des emplois. Et peu importe qu’ils en créent peu face aux millions qui vont disparaître… Par ailleurs, il est inévitable que les robots rencontrent des dysfonctionnements. Ce qui nécessite de savoir lire les erreurs, réaliser des diagnostics, et effectuer des réparations. Une nouvelle carrière qui s’ouvre à vous, peut-être ?

Image d’entête 502909008 @ iStock Yarj

AUCUN COMMENTAIRE