Une étude récente a démontré que lorsque les employés effectuent leurs tâches dans la joie, leur productivité peut augmenter de 12%, voire de 20% dans certains cas. En effet, un employé content assure mieux son rôle que ceux qui s’ennuient ou ceux qui sont insatisfaits.

Il est donc important pour les DSI ainsi que les leaders numériques de savoir comment retenir ses éléments les plus talentueux. Les propos de ces professionnels chevronnés dans le domaine de l’IT reflètent les raisons pour lesquelles ils aiment ce métier.

1La satisfaction des clients

Selon Diane Hamilton, gérant de Binary Formations, les raisons pour lesquelles elle aime sa profession sont multiples. Mais la plus importante est le fait de pouvoir collaborer avec son conjoint afin de créer selon leurs propres idées et inspirations des applications destinées à leurs clients. « Il est bénéfique de commencer par un problème, d'identifier une solution et la transformer ensuite en une application de bureau ou mobile qui aura un impact positif sur les autres ». « Recevoir des emails venant des clients satisfaits par notre service rend la journée superbe », affirme-t-elle. « Étant donné que notre équipe ne compte que peu de membres, nous avons la possibilité de faire des rotations ou même d’annuler un projet s’il ne se déroule pas comme prévu ».

2Un domaine en constante évolution

« Ce que j’aime le plus dans mon travail, c’est que le génie logiciel est un domaine en constante évolution », évoque Josh Wood, ingénieur logiciel senior chez Paycor. En effet, le fait de maitriser les nouvelles technologies permet non seulement d’améliorer les produits et services, mais enrichit également votre connaissance personnelle et votre carrière professionnelle. « C’est une arène très complexe, à la fois techniquement et professionnellement, mais pour moi c’est justement cette complexité qui le rend amusant ».

3Des conseils venant des mentors

« Le fait d’être capable d’améliorer sa connaissance suite aux difficultés rencontrées est ce que je trouve le plus intéressant dans ma profession », affirme Martin Lachev, développeur junior chez Kanbanize. « Au sein de notre organisation, nos mentors ainsi que les développeurs séniors nous apprennent comment examiner un problème, pas seulement d’un point de vue technique, mais systématiquement comme une procédure inévitable. Nos leaders partagent leurs expériences et leurs savoir-faire dans le domaine commercial, en informatique et dans la vie en général également ».

4Des défis à relever

D’après Rena Nigam, président des services et solutions globales d’Incendo, « l’opportunité de collaborer avec de grands esprits, de créer quelque chose de nouveau et d'apprendre un peu plus chaque jour » est ce qui lui plait le plus dans sa profession. « Notre équipe élabore et met en œuvre des solutions d'entreprise à l’aide des technologies émergentes. Même si ces initiatives ne sont pas mises en place, ces processus constituent un défi à relever et aboutissent à des accomplissements ». Dans certains cas, des idées issues de simples conversations deviennent des stratégies qui changent la façon dont les entreprises font du business ou la façon dont les gens interagissent avec la technologie.

5Un travail passionnant

Stanislav Sorokin, front-end CTO à Carts Guru, n’est pas surpris des résultats des sondages qui démontrent que les professionnels dans le monde de la technologie sont assez satisfaits de leur emploi. « Ce que j’apprécie le plus dans mon travail, c’est la possibilité de débuter et de créer quelque chose à partir de rien. Les développeurs et les artisans partagent plusieurs points communs, les deux sont tous passionnés par ce qu’ils font et ce qu’ils inventent ».

6Faire partie de quelque chose qui a de la valeur

« Vous faites partie de quelque chose de significatif et d’utile. La technologie n’offre pas que des accessoires et des outils pour les entreprises, elle se trouve souvent au cœur des activités de ces organisations », affirme Beth Shuster, responsable marketing et communication de TNSC. « Alors, lorsque nous faisons notre job, en aval, les travailleurs resteront actifs, nourris, et leurs enfants iront toujours à l’école. Notre gestion aide à établir cette connexion, qui nous fait sentir que nous participons à quelque chose de plus grand et plus important que les ordinateurs, le Cloud, les pare-feux et les logiciels antivirus ».

7Travailler n’importe où

« La meilleure partie du travail informatique est que je peux effectuer mes tâches n’importe où, tant qu’il y a du Wifi et de l’électricité », conclut Eric Nagel, CTO de FMTC.

Image d’entête 528612034 @ iStock Ashva73

AUCUN COMMENTAIRE