Les dirigeants de l’entreprise et cadres des métiers doivent adopter dès aujourd’hui une stratégie pour améliorer les chances de succès de leur organisation. Voici quelques axes d’actions à mener dans les IT qui en seront le support.

Quelques soient les tendances technologiques et les opportunités de business qui se présentent, le succès ne sera au rendez-vous que si l’entreprise adopte une stratégie de transformation digitale. Cette dernière imposera l’adoption de nouveaux modèles économiques, mais aussi de nouveaux modèles IT et d'infrastructure opérationnels.

L’entreprise doit se préparer à ces changements, qui peuvent également nécessiter une refonte de leur cœur de métier, car ce qui peut réellement conduire au succès, c’est la conception de l'expérience client. Des expériences de qualité sont basées sur l'empathie à la clientèle, l’analyse du business, et les technologies cognitives, toutes ces capacités mélangées pouvant aboutir à une stratégie commerciale réussie. Ce qui signifie également d’avoir une capacité d’engager clients et employés de façon significative, peu importe où ils se trouvent.

Ce qui inévitablement intègre l'utilisation efficace des modèles IT opérationnels et virtuels, qui comprennent le provisionnement dynamique de l'infrastructure, la capacité de la mettre automatiquement à l'échelle, des applications sous la forme de micro-services, et au final une informatique cloud first sans datacenter, ce que les anglo-saxons nomment également ‘serverless’.

6 axes stratégiques IT

  • Reconfigurer à la fois les opérations de front et de back office pour l'exécution numérique qui devrait remodeler les structures organisationnelles, les modèles de rémunération des employés et chaque communauté business partenaire ;
  • Se préparer à accueillir des services de conseil provenant de machines intelligentes qui vont considérablement accroître la productivité et la concurrence des affaires ;
  • Tirer parti de l’Internet industriel, en particulier l'Internet des objets (IoT), qui va utiliser des capteurs de connectivité croisée pour améliorer la sécurité humaine et la productivité des machines ;
  • Se préparer à affronter les innovations commerciales radicalement et culturellement nouvelles, en provenance en particulier de l'Asie de l'Est, aussi appelée "sinosphere" ;
  • Utiliser des plates-formes de cloud computing simplifiées qui piloteront 80% de toutes les IT d'entreprise dans les plates-formes de cloud public d'ici 2020 ;
  • Capturer la proposition de valeur des expériences virtuelles véritablement interactives et des interfaces numériques pour améliorer l'expérience utilisateur et la productivité des travailleurs.

Gestion des services IT

Autre axe de réflexion stratégique, les équipes IT de l’entreprise devront également faire face à un changement extrêmement rapide pour l’automatisation des opérations technologiques et la gestion de services IT robustes.

  • Matching des déploiement des clouds ​​et des options de modèles de service avec une tolérance de l’organisation au risque ;
  • Renforcement de l'expertise organisationnelle sur le cloud computing grâce à une augmentation de l'investissement dans le recrutement, la gestion des talents et la formation ;
  • Prévention des échecs des opérations numériques en raison d'une incapacité à contrôler et appliquer les modèles de gouvernance des IT nécessairement strictes.

Optimiser le risk management

Enfin, les niveaux de tolérance au risque de l'organisation peuvent aussi avoir besoin d'un recalibrage important, qui prenne en compte le ‘fail-fast’ comme composante du succès d'un entrepreneur. Les directeurs financiers et les directeurs des risques doivent adopter une approche holistique qui intègre la gestion des risques d'entreprise et la gestion de la performance, y compris la conformité si nécessaire, dans le cadre de la stratégie globale de l'entreprise et de l'exécution.

Image d’entête 503916606 @ iStock HerminUtomo

AUCUN COMMENTAIRE