Facebook a annoncé récemment l’arrivée d’une technologie d’intelligence artificielle reposant sur le machine learning qui aura pour but d’identifier les utilisateurs suicidaires et de leur porter secours.

Cette expérimentation porte sur un algorithme qui surveille de près le contenu des publications, ainsi que les réponses qui s’ensuivent, venant de plus de 2 millions de personnes disposant d’un compte. Quand l’algorithme détecte des signes alarmants, une équipe d’assistance vient soutenir l’utilisateur en détresse.

Pour ce faire, le géant du web collabore avec des organismes de bienfaisance et des lignes d'assistance. Ces derniers entreront en contact direct et instantanément avec les personnes en danger par l’intermédiaire d’un conseiller.

Un concept amélioré

Ce concept est loin d’être nouveau. Il y a plus de dix ans, Facebook a déjà offert son soutien auprès de ses utilisateurs qui adoptent un comportement suicidaire, en s’appuyant sur des données d'utilisateurs signalant des situations potentiellement dangereuses. Cette action a marqué la première utilisation de l’intelligence artificielle dans ce système.

Actuellement, la technologie de reconnaissance sollicitée dans ce concept repère les publications qui impliquent des pensées jugées suicidaires et alerte les services d’interventions.  De cette manière, les autres utilisateurs seront également sensibilisés de leur responsabilité face à ces posts.

C’est par contre la première fois que Facebook exploite l’algorithme pour suivre de près ce qui est publié sur les pages de son réseau. Dérivé de cette technologie, dans un avenir proche, il se pourrait que l’algorithme soit capable d’identifier les menaces terroristes, par exemple.

Suite à des incidents dans lesquelles des utilisateurs mettent leur vie en danger tout en enregistrant des vidéos en direct, Facebook a décidé d’introduire ce concept sur son vidéo live streaming. Mais le réseau social n’a pas encore communiqué le système utilisé dans le cas des vidéos live. Ceux qui possèdent un compte auront tout de même plusieurs options pour signaler des personnes en danger. Quand de telles circonstances surviennent, non seulement celui exposé au risque recevra des aides, mais également celui qui a sonné l’alerte.

Une action sociale

Dans un monde où une personne se suicide ou bien tente de mettre un terme à son existence toutes les 40 secondes, ce concept développé par Facebook est le bienvenu. Qui plus est, cette mesure de prévention permet également de contacter les proches de l’utilisateur en détresse afin qu’ils puissent intervenir dans le plus bref délai.

Du point de vue des adeptes de Facebook, ce concept ne fait qu’améliorer la réputation et l’image que prône le géant du web. Et du fait que cette plateforme est utilisée principalement pour se rapprocher des amis, et pour rester en contact avec des gens lointains. Dorénavant, il est également possible d’assister les personnes suicidaires via le réseau social.

Facebook effectue actuellement aux Etats-Unis des compagnes vidéo expliquant les étapes à suivre pour aider une personne en danger ou sur le point de se suicider.

Image d’entête 506315110 @ iStock Kamin

AUCUN COMMENTAIRE