Il y a quelques jours, Facebook a fêté ses 13 ans. Une éternité pour les réseaux sociaux ! Une longévité aussi exceptionnelle mérite bien que l’on s’attarde, moins sur la réussite du projet de Mark Zuckerberg, que sur les changements radicaux que Facebook a imprimé à notre quotidien.

Aujourd’hui au sommet de la chaine alimentaire Internet, une place qu’il convoite avec Google – qui occupe la 1ère place, suivi de Youtube, le réseau social occupe la 3ème place (source : Alexa) -, Facebook (Thefacebook à l’origine) est un succès phénoménal. A l’image de sa capitalisation boursière, 315,22 milliards de dollars à la clôture de Wall Street le 16 février.

Surfant sur la vague naissante des réseaux sociaux, Facebook a participé activement à modifier profondément nos comportements. Qui aujourd’hui n’est pas, ou n’a pas dans son entourage un proche tellement accro du réseau qu’il/elle lui consacre son réveil, ses pauses, ses temps libres, ses soirées ? L’empreinte des réseaux sociaux risque fort de rester longtemps dans notre quotidien.

Voici tout d’abord un florilège des attitudes pour lesquelles Facebook a changé notre vie

Le narcissisme – C’est probablement le trait de caractère qui a été le plus accentué par les réseaux sociaux. D’observateurs, nous sommes passés au centre d’un environnement composé de gens que nous n’aurions pas fréquentés autrement, qui nous observent, avec lesquels nous échangeons et partageons (sur notre vie bien évidemment).

La rencontre – L’amour, l’amitié, le copinage, Facebook est devenu un lieu de rencontre, avec d’ailleurs un nombre parfois important de personnes que nous ne connaissons pas. Facebook a ainsi changé la notion même d’amitié, privilégiant le volume (le nombre de personnes qui nous suivent) à la qualité de la relation.

La surveillance – On s’observe et on se surveille, virtuellement, on s’aime ou on se déteste, s’invective, qui fait quoi ?, qui est avec qui ?, et on publie, surtout sur ce qui ne nous regarde pas. Qui n’a pas découvert sur le réseau la photo qu’il/elle ne voulait pas voir ? Qui ne s’est pas inquiété de savoir que sont ces personnes qui correspondent avec vos proches et ‘likent’ sur leurs comptes ? Facebook est un instrument qui attise la jalousie !

La mémoire – Et oui, Facebook est un outil de substitution de la mémorisation, qui vous rappelle par exemple les anniversaires de vos ‘amis’. Même ceux qui ne nous importent pas d’ailleurs ! Facebook sait également nous ringardiser, en republiant par exemple de vieilles photos, ou en nous donnant accès à des photos plus anciennes, et en nous permettant de renouer avec des relations oubliées ou perdues. Non, c’est moi là ?

La moquerie – Aussi, en effet... N’étiez-vous pas en train de jouer à Candy Crush pendant la réunion ? Ne vous cachez pas, on vous a vu sur Facebook. Mais ne vous inquiétez pas, les autres en faisaient autant, sinon ils ne vous auraient pas vu ! Facebook est un révélateur des exclusions, et un exhausteur des défauts et des différences.

Quelles sont les dernières tendances apportées par Facebook ?

Intéressons-nous maintenant aux dernières tendances qui ont marqué récemment l’actualité du réseau social.

L’argent – Facebook, a été très long à chercher son ‘business model’, aujourd’hui celui-ci est installé, et il prend la forme d’un panneau publicitaire. La majorité de ses utilisateurs sont désormais bombardés d’annonces ciblées. Facilement, Facebook sait presque tout de nous, et surtout de notre vie privée. Les autres, ceux qui échappent au bombardement, paient pour cela, tout en abandonnant leurs secrets au réseau !

Nous aurions pu indiquer également le marketing, Facebook n’est-il pas devenu un outil d’influence ?

La réalité – Avec Oculus Rift, et tout ce qui tourne autour de la réalité virtuelle et augmentée, Facebook participe à modifier notre réalité, à nous imposer une vision différente des choses, imposée par ceux qui financent cette nouvelle réalité qui prendra inévitablement des formats publicitaires.

Les fakes – C’est la dernière tendance que nous relèverons, et elle a de quoi nous faire trembler : Facebook est un outil de diffusion de fausses informations. Ne soyons pas surpris, cette dérive était inévitable. Ce qui plus inquiétant, c’est qu’elle a érigé le mensonge en modèle. Jusqu'à accompagner l'élection d'un Président ! « C’est sur Facebook », entend-on régulièrement aujourd’hui comme étant une vérité assénée. Depuis quand un réseau social est-il porteur de la vérité ?

Bon anniversaire Facebook.

Image d’entête 578586506 @ iStock Sudowoodo

AUCUN COMMENTAIRE