Il n’est plus possible aujourd’hui de nier l’impact des réseaux sociaux sur notre société et sur notre quotidien. Il nous faut en revanche prendre conscience des dérives qui l’accompagnent.

Les sites de réseaux sociaux sont en quelques années devenus les repères les plus populaires de l’Internet. Ils ont révolutionné notre façon de communiquer, et socialisé le web. Mais s’il est désormais impossible de nier leur impact, celui-ci peut prendre diverses formes, dont toutes ne sont pas positives…

1Impact sur la politique

Voilà un impact qui était peu évoqué, ou alors qui ne concernait que de lointains régimes, mais qui depuis l’élection de Donald Trump a pris une tout autre tournure. Souvenez-vous, jusqu’à il y a environ 2 ans, les sites sociaux étaient principalement les vecteurs des opprimés, destinés à les rallier dans des pays soumis aux troubles politiques, ou à des formes d’oppression, comme la Chine, l’Iran, la Russie, etc. Aujourd’hui, les réseaux sociaux sont devenus une arme - trop souvent de désinformation massive - entre les mains de nos politiques.

2Impact sur le business

Les entreprises se sont emparées des médias sociaux, ces derniers étant trop heureux de croquer dans la manne publicitaire, pour communiquer, annoncer, recruter, fidéliser. Les réseaux sociaux sont également devenus des outils de marketing, qui alimentent leurs stratégies et leurs permettent de décrypter nos comportements. Et cela ne risque pas de changer, face à la publicité traditionnelle, et en particulier la télévision, les médias sociaux se révèlent à la fois moins coûteux, et surtout plus efficaces car plus personnalisés.

3Impact sur la productivité

Voilà un impact bien ambiguë… D’abord de nombreuses entreprises ont interdit l'usage, voire bloqué les accès aux réseaux sociaux sur le bureau de leurs employés. Ces derniers y passent certainement trop de temps, entrainant des pertes de productivité qui se chiffrent en milliards. Mais rien ne peut arrêter la vague des Facebook, LinkedIn, Twitter, etc., qui reviennent au galop sur les smartphones. Et puis, en favorisant le relationnel, les réseaux sociaux peuvent se révéler être des outils de productivité. Reste à trouver le juste équilibre !

4Impact sur la socialisation

De nouveau l’ambiguïté règne. Certes les réseaux sociaux favorisent le contact et l’échange. Ceux-ci sont cependant rarement d’ordre professionnels. Et la dérive est nette car les plus accros aux réseaux sont souvent en relation avec des personnes qu’ils ne connaissent pas, sauf d’avoir quelques thèmes sociologiques en commun. De la découverte et l’apprentissage du monde, la pratique des médias sociaux mène très souvent à l’isolement qui peut dériver vers des formes d’intégrisme. Soit l’impact inverse de celui annoncé à l’initial.

5Impact sur la vie privée

De quelle vie privée parle-t-on ? Dans bien des cas elle n’a plus de frontière sur le web, et les individus s’affichent sans se préoccuper de l’image qu’ils donnent d’eux-mêmes. Jusqu’au retour de bâton dont rares sont ceux qui sont capables de s’en remettre totalement. Pire, le déballage auquel se livrent beaucoup d’individus sur la toile les rend totalement vulnérables. Et que dire des employeurs qui vont visiter les comptes des candidats, et appuyer une partie de leur décision sur ce qu’ils vont y découvrir ? Que les erreurs du passé ferment régulièrement les portes des emplois. Et que les prises de positions irréfléchies deviennent le clivage des déceptions relationnelles.

6Impact sur les menaces

Vol de données et d’identité, cyber-intimidation, harcèlement, la liste des dérives empreintées par des gens sans scrupule est longue, et ne risque pas de se refermer avant longtemps. Et les attaquants en ligne ne se préoccupent pas de l’âge, du sexe, ou du milieu social, tout le monde est une victime potentielle.

Le bilan des impacts des réseaux sociaux sur la société est plutôt partagé. Sauf qu’à y regarder de près, la vraie problématique porte sur l’usage que nous faisons des médias sociaux. L’inconscience mène aux dérives, alors qu’à l’inverse un usage réfléchi peu de révéler enrichissant. Il en est des réseaux sociaux comme de la sécurité, l’humain est le maillon faible…

Image d’entête 629735488 @ iStock Anikel

AUCUN COMMENTAIRE