Pourquoi les entreprises ont-elles besoin d’un Chief Data Officer ?

Nous autres Français faisons souvent la confusion entre CDO et CDO, entre Chief Digital Officer et Chief Data Officer. Si le premier est souvent condamné à moyen terme – le Chief Digital Officer a une mission d’actualité, mais devrait disparaître une fois celle-ci, la transformation digitale de l’entreprise, accomplie et oubliée ! -, le second devrait perdurer.

Pour 47 % des DSI, affronter l’explosion du volume des données est leur premier challenge. Leur message est clair : leur entreprise doit s’assurer de prendre la bonne direction pour affronter la donnée. Ce qui se traduit par le recrutement d’un ‘chef de la donnée’, un spécialiste dédié à la donnée, qui travaille avec son DSI pour définir la stratégie associée aux données de l’entreprise.

Selon le Gartner, 90 % des grandes entreprises emploieront un CDO en 2019. Avec pour certains la mission délicate de rattraper des années de négligences en ce domaine.

Selon le Gartner, 90 % des grandes entreprises emploieront un CDO en 2019 Click to Tweet

Pourquoi le DSI n’assume pas cette fonction lui même ?

Responsable de l’infrastructure qui supporte la donnée dans l’entreprise, le DSI en est naturellement responsable. La ‘stratégie de données’ implique la surveillance des solutions de stockage, l'analyse scientifique des données, les questions de chiffrement et de sécurité, ainsi que l’intégration entre des ensembles de données et les entrepôts.

Mais la donnée dépasse aujourd’hui largement le périmètre du système d’information. Et surtout ces tâches sont devenues trop critiques pour ne pas en déléguer les responsabilités. Même si le CDO est hiérarchiquement sous la responsabilité du DSI.

Pour les entreprises, il y a 4 bonnes raisons de créer le poste de CDO :

1 – Les données aident à la prise de décision

Les données sont au coeur de l’entreprise numérique. Elles révèlent des habitudes des clients, repèrent les améliorations à apporter, déterminent les choix de produits, engendrent la confiance entre l’entreprise et le consommateur. Mais surtout le CDO va s’assurer que les dirigeants aient accès à la bonne information pour prendre ma bonne décision.

2 – Trouver les modèles et les connexions

La recherche de modèles et les connexions au sein des données est une affaire délicate, et le manque d’efficacité sur les données porte le risque de s'enliser avec les informations. Un bon CDO sera en mesure d'analyser l'utilité stratégique des données.

3 – Donner de la valeur à la donnée pour les investisseurs

Disposer d’un CDO qui comprend les données a du sens et peut se révéler précieux pour les investisseurs, comme pour les dirigeants qui peuvent passer plus de temps à se consacrer à leurs activités financières.

4 – Les données clients révèlent leurs opinions

L’écoute et l’opinion du client sont devenues des démarches essentielles pour instaurer la confiance. Le CDO participe à l’élaboration des modèles et des tendances sur le comportement des clients, ce qui nécessite une analyse objective. Car souvent le client dit le contraire de ce qu’il fait...

Image d’entête 516626076 @ iStock bakhtiar_zein

AUCUN COMMENTAIRE