Le DSI est confronté à de nombreux défis informatiques. Il doit également accompagner son entreprise dans la transformation digitale et l’aider à développer de nouveaux modèles économiques reposant sur les technologies.

Dans son étude « Global CIO Survey », Deloitte confirme les 5 priorités opérationnelles et stratégiques des DSI : attirer, retenir, et engager les clients ; expansion vers de nouveaux marchés, segments et zones géographiques ; conduite du business et performance IT ; réduction des coûts ; création de nouveaux produits et services.

Ces priorités s’élèvent largement au-dessus de la vision traditionnelle de la mission du directeur informatique. Pour faire face à ces priorités, le DSI doit en effet perfectionner ses compétences en termes de leadership, et développer de nouvelles compétences afin d’assumer un rôle de chef d’entreprise. Pas si simple lorsque l’on constate que 55% des DSI interrogés se concentrent principalement sur les opérations et les responsabilités informatiques d'exécution, ce qui laisse peu de temps pour la stratégie.

Pour s’élever en chef d'entreprise, le CIO doit mettre l'accent sur le développement de son savoir-faire opérationnel, ses compétences dynamiques en leadership, et un sens aigu des pratiques du business. Voici 9 compétences à renforcer ou acquérir pour, selon Deloitte, accompagner la transition du DSI du leader technologique vers un rôle de chef d’entreprise, ou tout du moins de chef de file.

1Intendance opérationnelle : Optimisation des opérations business et fonctionnelles

Rendre les opérations informatiques plus souples et efficientes sont essentiels, mais également développemer des capacités en prévision des besoins futurs du business tout en restant agnostique sur la construction, l'achat ou la location de ces capacités.

1 - La conduite agile

Le DSI pilote l'agilité à la fois de son organisation informatique et de l'entreprise. Au sein de l'équipe informatique, il peut pousser sur les capacités de développement agile et sur Devops. Au sein de l'entreprise, de nombreux responsables informatiques sont aux prises avec des environnements legacy qui limitent la croissance de l’entreprise. La gestion efficace des investissements existants permet aux entreprises de développer un back office plus intuitif et réactif, qui prend en charge les processus et les technologies front office numériques tels que les capteurs, les périphériques connectés et des plateformes analytiques.

2 - Assurer la sécurité et la résilience

61% des DSI identifient la gestion des risques et la protection des actifs numériques comme une attente de base, alors que 64% s'attendent à une augmentation des dépenses sur la cybersécurité au cours des deux prochaines années. Un objectif essentiel est d'influencer et de sensibiliser les dirigeants et les employés sur les questions de cybersécurité, et élaborer des stratégies appropriées pour étayer les défenses.

3 - Tirer parti des écosystèmes

Partenaires, fournisseurs et écosystèmes fournisseurs de services peuvent être une source abondante d'idées. Par exemple, les incubateurs et les écosystèmes d'innovation peuvent fournir des capacités nécessaires et des solutions inventives aux problèmes business. Cependant, la recherche révèle une lacune dans ce domaine : seulement 31% des responsables informatiques voient leurs partenaires de l'écosystème comme essentiels à leur succès, ce qui représente une opportunité pour les directeurs informatiques de réévaluer les capacités des écosystèmes pour voir s'il est possible d'obtenir une valeur supplémentaire.

2Leadership IT : Anticiper et aligner sur les besoins du business

Tout aussi importante est la capacité de diriger l'organisation informatique en se calant sur les priorités et objectifs business. A la direction informatique de comprend et prendre en charge la vision du dirigeant, le modèle d'exploitation, la stratégie de talents, l'engagement et de la culture.

4 - Stratégies de fusion du business et de la technologie

Lorsque les priorités commerciales et informatiques sont fusionnées, les DSI peuvent se concentrer sur les résultats du business. 78% des directeurs informatiques conviennent que l'alignement stratégique de leurs services avec les objectifs business et de performance est essentiel. Influence des parties prenantes est également essentielle pour le succès. D'autres forces qui contribuent à cette compétence sont la perspicacité financière et une bonne compréhension des marchés et des forces perturbatrices.

5 - Développer les talents

45% des DSI interrogés déclarent que l'engagement, la motivation, et l'acquisition de talents sont essentiels pour le succès, mais seulement 35% concèdent qu’attirer et retenir les talents est une force personnelle. En tant que leader de l'informatique, le DSI maintient un rendement élevé ; il offre aux employés des occasions de s'engager dans l'entreprise pour atteindre les objectifs de carrière et business ; et il développe une culture informatique où le talent comprend les pilotes du business, les attentes des clients, et le marché extérieur.

6 - Conception du modèle d'exploitation informatique

Les DSI efficaces reconnaissent l'importance d'un modèle, y compris l’exploitation informatique de conception organisationnelle, l'infrastructure, les ressources, les processus, les compétences, les capacités et les modèles qui répondent aux besoins actuels et futurs. Ils sont également suffisamment souples pour faciliter à la fois l'excellence opérationnelle et l'innovation, et supporter les livraisons à plusieurs vitesses.

3Esprit d'entreprise : offrir un avantage concurrentiel

Comme les entrepreneurs, les DSI qui expérimentent de nouvelles capacités informatiques et des technologies émergentes peuvent apporter un haut niveau de valeur à leurs organisations.

7 - Mettre en forme l'innovation

Pour l'innovation axée en priorité sur la technologie, certains responsables informatiques balayent activement des technologies disruptives ou innovantes, des partenariats, ou procèdent à des acquisitions pour renforcer la capacité d'innovation. Pourtant, 18% seulement des DSI qualifient d’excellente ou de premier plan la capacité de leur organisation informatique pour l'innovation et la perturbation. Notons que les DSI qui sont à la pointe de l'innovation déclarent déléguer des responsabilités opérationnelles, en particulier dans les zones qui n'ajoutent pas d'avantage concurrentiel.

8 – L’engagement des clients

57% des DSI interrogés ont déclaré que le client est la priorité n°1 des entreprises, un chiffre qui ne cesse de progresser d’une année sur l’autre. Aligner les IT et les stratégies business permet aux responsables informatiques de se concentrer sur les innovations ‘révolutionnaires’ pour créer de nouveaux modèles d'affaires axés sur le client, les marchés, ou même les industries. Comme l'expérience client devient un champ de bataille concurrentiel de plus en plus importante, le DSI mettra à profit cette compétence pour fournir à son organisation une compréhension sans précédent du comportement des clients et de ses préférences.

9 - L'entreprise numérique

Une infrastructure qui à l’échelle de l’entreprise applique aux produits et services traditionnels des technologies numériques aide le DSI à créer de la valeur dans l'entreprise. Par exemple, des technologies telles que l'automatisation des processus robotiques, l’internet des objets (IoT), ou l'analyse prédictive peuvent automatiser et appliquer des données aux processus de fabrication, générer de nouveaux modèles pour la chaîne d'approvisionnement, et connecter les produits de consommation pour la maintenance prédictive.

Source : Analyse de Deloitte pour le Wall Street Journal

Image d’entête 635804780 @ iStock IconicBestiary

AUCUN COMMENTAIRE