Pour une fois la France se distingue, nous devançons nos confrères européens en étant les premiers à adopter le cloud public. 3 entreprises françaises sur 10 ont adopté le cloud public, pourquoi ?

Une entreprise européenne sur quatre, soit 26 % selon Forrester, a adopté le cloud public en 2015. La progression est très nette, elles n'étaient que 14 % en 2014. Et cocorico, pour une fois les entreprises françaises occupent la tête de cette tendance, 29 % de nos entreprises l'auraient adopté, contre 24 % des entreprises allemandes ou britanniques.

  • 26 % - Adoption du cloud public en Europe
  • 42 % - Déploiement de cloud privé
  • 33 % - Cloud privé hébergé

De la maturité à la priorité

Longtemps décrié par les entreprises qui lui préfèrent massivement le cloud privé, le coud public commence à se faire une place, signe de l'acquisition d'une maturité encore toute relative. Pour autant, ce sont 62 % des responsables d'infrastructure qui affirment privilégier le IaaS ou le PaaS sur cloud public dans les prochains mois.

Plus précisément, ce que les entreprises européennes recherchent en priorité dans le cloud public, ce sont l'évolutivité, les coûts, et la performance :

  • 80 % - La réduction des coûts
  • 80 % - L'évolutivité
  • 76 % - L'amélioration de la performance pour les utilisateurs

Les freins demeurent, surtout sur la donnée

Même si le mouvement vers l'usage du cloud public s'impose, quelques freins demeurent. Ils concernent principalement la sécurité et la confidentialité :

  • 33 % - Sécurité, protection des applications et des données
  • 22 % - Confidentialité, fuites et vols de données

On retrouve également parmi les inquiétudes la dépendance vis à vis des prestataires, une préoccupation particulière des entreprises françaises, l'insuffisance des niveaux de services, et l'immaturité des outils de gestion.

La peur de l'espion américain

L'étude de Forrester vient enfin confirmer que la peur d'être espionné par les autorités américaines, qu'il s'agisse des programmes d'espionnage en masse ou du Pariot Act, a fortement refroidi les entreprises européennes. Qui se montrent méfiantes vis à vis des prestataires américains, et même plus largement des entreprises américaines. Au point, c'est une surprise, que 41 % des entreprises interrogées ont affirmé avoir réduit leurs achats auprès d'entreprises américaines, voir les avoir complètement interrompus !

Source : rapport « Adoption Profile: Public Cloud In Europe, Q1 2016 » de Forrester Image d'entête 74395719 @ iStock sorbetto  

AUCUN COMMENTAIRE