L’exploitation des données jouera un rôle très important dans l’économie mondiale dans les prochaines années. C’est la raison pour laquelle cadres et dirigeants doivent se former afin de mieux traiter ce sujet.

Les données suscitent plus que jamais l’attention des entreprises. Récemment, le CES qui s’est tenu à Las Vegas a permis de confirmer ce fait. Ce phénomène est en partie causé par Internet. En effet, quand l’Iot ou Internet des objets connait une expansion, les appareils sont utilisés dans le but de collecter et de partager des données. Ces dispositifs seront ainsi considérés comme des sources d’informations. Preuve à l’appui, Micro Sensors a conçu un prototype portatif appelé Proof, capable de mesurer le taux d’alcool dans l’organisme à travers la peau. Dans le domaine du sport, autre exemple, une cage virtuelle a été créée afin d’aider les superstars du base-ball à s’exercer à l’aide d’une base de données de chaque lancement d’un lanceur particulier.

De ce fait, les objets seront en relation avec d'autres objets, leurs fabricants et/ou leurs utilisateurs humains. Certains robots présentés au CES 2017 ont attiré l’attention des visiteurs par leur capacité à transmettre des informations. Entre autres, l’interface Yui du véhicule concept-i de Toyota, capable d’indiquer l’humeur du conducteur. Honda avance pour sa part le concept neuV, qui va permettre aux machines de générer artificiellement leurs propres émotions.

Les données constituent une force considérable

Depuis plus de 420 ans, aucune personne n’a osé contester les dires de Sir Francis Bacon, comme quoi la connaissance est la plus importante. Mais actuellement, la donnée constitue la force de ses utilisateurs. La raison en est simple, la connaissance est acquise au travers d’études et des années d’expérience, tandis que les données deviennent de plus en plus faciles à recueillir. D’autant plus que nombre de plateformes récoltant des informations existent aujourd’hui. À l’instar de Google, qui accumule un ensemble de données qui reflètent ce que nous voulons savoir, Amazon pour ce que nous achetons, Apple pour ce que nous écoutons et où nous allons, et Facebook sur comment nous connecter.

L’exploitation des données

Malgré l’expansion de la donnée, quelques questions sont à prendre en compte lors de son exploitation. En premier lieu, la convention de Genève qui régularise le traitement de l’information. Il en est de même pour les règles régissant les constructeurs automobiles qui mettent l’accent sur l’analyse des données émotionnelles. D’autres sujets, comme qui détermine quelles informations seront partagées, avec quels périphériques et dans quelles circonstances, sont aussi à prendre en compte.

Cependant, l’exploitation efficace et équilibrée des données repose sur la transparence et l’automatisation.

L’automatisation et la transparence

L’automatisation et la transparence durant le traitement des données permettent, en effet, de gérer uniquement les informations que vous jugez nécessaires au moment opportun. Même si à ce stade d’entrée dans l’ère numérique, les individus deviennent de plus en plus transparents, tandis que certaines organisations deviennent plus opaques. Pourtant, selon l’avis de plusieurs spécialistes du marketing, les marques devront être plus transparentes sur la diversité de leur main-d'œuvre, ou encore les sources de leurs matières premières, pour gouter à la réussite.

Malheureusement, même si l’exploitation des données constitue un potentiel d’énormes profits pour les entreprises, la majorité des cadres dirigeants des grandes institutions n'ont reçu aucune formation officielle dans la gestion de la data.

Pour conclure, les avancées technologiques devraient offrir à chaque individu un choix infini quant aux données qu'il souhaitera recueillir, analyser et exploiter. A la condition de savoir les trouver puis les exploiter.

Image d’entête 639601634 @ iStock Ciripasca

AUCUN COMMENTAIRE